Imprimer cette page

Assemblée Nationale du Burundi

Vers l’édification d’une université d’excellence à Kayanza.

 

Samedi, le 12 février 2022, en province de Kayanza, en commune de Matongo, plus exactement à la colline de Ruganza, le Très Honorable Gelase Daniel Ndabirabe, Président de l’Assemblée nationale du Burundi a rehaussé de sa présence les travaux de développement communautaire qui consistaient au terrassement d’un domaine de 15 hectares qui abritera l’Institut Supérieur Polytechnique de Kayanza, ISPKA en sigle.

Le Numéro Deux burundais était accompagné par d’autres hautes personnalités du pays natifs de la province dont l’ombudsman burundais, l’honorable Edouard Nduwimana et le ministre de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage, le docteur Déo Guide Rurema. Les administrateurs de toutes les neuf communes de la province et une foule nombreuse étaient aussi de la partie.

Comme l’usage a été observé dans toutes les provinces du pays, avant cette activité, la population a commencé la journée par une marche-manifestation dont l’objectif était de féliciter le gouvernement du Burundi qui est en train de gagner sans ambages la confiance dans le concert des nations. Le témoignage de fraiche date étant la levée des sanctions d’ordre économique infligées au Burundi par l’Union européenne.

Au cours des messages relayés par les différentes autorités le leitmotiv était l’initiative du Président de la Chambre basse du Parlement burundais qui a proposé le premier ce projet d’ériger cette université d’excellence auquel ont adhéré tous les natifs de la province de Kayanza. Le ministre Déo Guide Rurema a aussitôt informé que le titre de propriété du domaine est déjà disponible. Et d’ajouter que quiconque aurait cédé sa propriété bénéficiera ailleurs d’un autre lopin de terre dans les mêmes proportions.

L’ISPKA sera une université d’excellence qui accueillera les étudiants les plus doués, a souhaité le Très Honorable Gelase Daniel Ndabirabe qui a exclu d’office les étudiants dont la note oscille 50%. L’implantation de l’ISPKA, a-t-il renchéri, transformera la localité de Ruganza en une grande ville, avec son corollaire de grands immeubles, sans oublier une villagisation exemplaire. Pour joindre la parole à l’acte, il a accordé un délai de deux semaines de confection d’une maquette qui permettra le démarrage effectif des travaux de construction. Il n’a pas manqué de louer le gouvernement du Burundi pour la dignité et la confiance récemment recouvrées sur la scène internationale. En définitive, il a remercié l’assemblée qui a répondu présente à cette activité avant d’inviter la population de la commune de Matongo et tous les natifs de la province de Kayanza en général à s’atteler aux travaux de développement communautaires.

Au terme de ce défrichage, le Numéro Deux Burundais a visité la fédération des coopératives Sangwe sise en commune de Kayanza, plus précisément sur la colline de Kinga. Cette fédération a initié un projet phare d’élevage moderne de poules, de porcs et d’autres bétails. Il a encouragé les membres de cette fédération ainsi que les experts qui s’y impliquent, tout en échangeant des idées et en leur prodiguant des conseils allant dans le sens d’atteindre l’objectif fixé de vulgariser la technique dans tout le pays.



Assemblée Nationale du Burundi
URL de l'article: http://www.assemblee.bi/spip.php?article2473