Imprimer cette page

Assemblée Nationale du Burundi

Fête de Pentecôte : Le Président de l’Assemblée Nationale participe à la messe à la paroisse Christ-Roi de Kayanza.

 

JPEG - 88.9 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale pendant la messe de pentecôte à la paroisse Chist-Roi Kayanza

Dimanche le 23 mai 2021, le Président de l’Assemblée nationale le Très Honorable Gelase Daniel Ndabirabe, a partagé la joie de la fête de Pentecôte avec les chrétiens de la paroisse catholique de Christ-Roi située au chef-lieu de la province Kayanza, à travers une messe célébrée par le Curé de cette paroisse Lin Ndayiragije.

Dans son homélie, ce dernier a indiqué qu’à l’occasion de cette fête de Pentecôte quand Jésus envoya le Saint-Esprit, c’est une occasion pour les chrétiens de reconsidérer leurs sacrements de baptême et de confirmation, et ainsi abandonner les œuvres de la chair afin de se laisser guider par le Saint-Esprit.

JPEG - 53.1 ko
Le Curé de la paroisse pendant son homélie

Pour lui, les fruits du Saint-Esprit sont entre autres l’amour, l’unité, la solidarité, l’humilité….tandis que les œuvres de la chair sont entre autres l’adultère, la fornication, l’idolâtrie, la haine, la colère, proférer des injures…etc. Il a donc appelé les chrétiens à toujours prendre conscience que le Saint-Esprit nous a été envoyé pour nous donner la force de vaincre tous ces maux.

A la fin de la messe, le Président de l’Assemblée nationale a eu l’occasion de saluer les chrétiens. Il leur a d’abord rappelé l’objectif de venir prier à la messe les dimanches : C’est pour rendre grâce à Dieu. En effet, pendant la semaine, chacun prie individuellement chez lui ; le dimanche, c’est donc une occasion d’élever ensemble nos voix pour dire merci au Seigneur pour tout ce qu’il a fait pour nous au cours de la semaine.

JPEG - 77 ko
Le Très Honorable Gelase Daniel Ndabirabe entrain de parler à l’assemblée chretienne

Le Très Honorable Gelase Daniel Ndabirabe leur a aussi demandé de rendre grâce pour le nombre de fois que nous péchons mais que Dieu nous pardonne toujours, par le sang du Christ qui rachete, ce qu’il a appelé la relativité. Nous sommes toujours entrain de crucifier le Christ par nos péchés, mais il nous pardonne à chaque fois par son sang versé sur la croix.

Pour cette fête de Pentecôte, le Président de l’Assemblée nationale a indiqué que le Saint-Esprit nous amène la paix, une paix qui doit être prise en trois volets. Premièrement c’est une paix reçue individuellement où chacun doit recevoir dans son cœur cette paix et la vivre. Deuxièmement il s’agit de la paix que le Saint-Esprit donne à d’autres c’est-à-dire nos prochains, voisins…etc. Troisièmement la paix reçue individuellement et celle que nos prochains ont eue doit donc nous rassembler. Cela sera matérialisé par le pardon, comme l’indique la prière quotidienne qui dit : Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. Nous devons donc pardonner sans conditions, à l’image du Christ qui, sur la croix, a demandé pardon pour ses bourreaux.



Assemblée Nationale du Burundi
URL de l'article: http://www.assemblee.bi/spip.php?article2347