Imprimer cette page

Assemblée Nationale du Burundi

Atelier de formation sur le processus d’élaboration et d’analyse de la loi des finances organisé à l’intention des Honorables parlementaires et cadres de l’Assemblée nationale

 

JPEG - 33.9 ko
Ouverture de l’ateleir

Atelier de formation sur le processus d’élaboration et d’analyse de la loi des finances organisé à l’intention des honorables parlementaires et des cadres de l’Assemblée nationale En date du 9 au 11 mars 2021 s’est déroulé à Ngozi un atelier de formation des parlementaires et cadres de l’Assemblée nationale. Cet atelier a été ouvert solennellement par le Premier vice-Président de l’Assemblée nationale l’Honorable

JPEG - 63.2 ko
Les participants à l’atelier

Dr Sabine Ntakarutimana. Cet atelier qui a vu la participation du Deuxième vice-président de l’Assemblée nationale et le Deuxième vice-président du Sénat a été organisé en partenariat avec le bureau de la coopération Suisse au Burundi. L’Honorable Dr Sabine Ntakarutimana dans son mot d’ouverture a apprécié particulièrement la présence des honorables parlementaires, ce qui prouve que le renforcement des capacités sur le processus d’élaboration et d’analyse de la loi des finances les préoccupe. S’agissant des consultants/experts, le premier vice-président l’Assemblée nationale les a remerciés pour avoir accepté d’appuyer l’Assemblée nationale avec leur savoir et leur savoir-faire sur le sujet susmentionné. L’Assemblée nationale du Burundi a remercié également le bureau de la coopération Suisse pour son appui technique et financier qui ne date pas d’hier.

JPEG - 29.6 ko
Le Premier Vice Président de l’Assemblée nationale prononce le discours d’ouverture

Selon Hon Dr Sabine Ntakarutimana, le renforcement des capacités sur le processus d’élaboration et d’analyse de la loi des finances revêt une importance particulière, d’autant plus que contrairement aux autres lois, la loi des finances est votée chaque année et requiert la maîtrise et l’approfondissement de certaines règles et concepts purement micro et macro-économiques. Il s’avère donc nécessaire que les Honorables parlementaires s’imprègnent des étapes à suivre dans l’analyse de la loi des finances depuis la conception jusqu’à la promulgation car les députés de la législature 2020-2025 sont nouveaux dans l’accomplissement de leurs missions. Et d’ajouter que cette formation vient à point nommé pour enrichir leurs connaissances en matière d’élaboration et d’analyse de la loi des finances.

JPEG - 53.8 ko
Le consultant expose les modules de formation

En présentant les modules de formation, les consultants/experts ont signalé que les objectifs de cette formation figurent la maitrise et l’approfondissement des concepts contenus dans la loi des finances et l’acquisition des notions sur le processus d’élaboration de la loi budgétaire. Cela se fait dans la préoccupation d’accomplir aisément les missions conférées au parlement par la constitution du Burundi. Après exposés des consultants experts, les parlementaires et cadres du parlement ont voulu savoir pourquoi le budget de l’état du Burundi est toujours déficitaire Les consultants /experts ont répondu que c’est lié aux importations qui sont toujours supérieures aux exportations car si vous exportez beaucoup, vous faites entrer des devises à l’état et ça équilibre le budget pour le rendre excédent. D’autres parlementaires et cadres ont demandé pourquoi les exonérations dans les prévisions budgétaires sont toujours égales à 18 milliards alors qu’à la fin de l’exercice, on remarque que ça a tourné autour de 100 milliards même plus. La question a été tournée aux parlementaires car ils le voient toujours et ne le demandent pas aux ministres des finances qui revient chaque année pour exposer le projet de loi portant budget de l’état et surtout qu’il y a des parlementaires qui viennent de faire deux mandants. Dans son exposé, le consultant a fait savoir qu’il y a une loi organique numéro 1/35 du 4 décembre 2008 qui a été promulguée par le Président de la République. Cette dernière fixe les principes budgétaires ainsi que les règles relatives à la détermination des charges et ressources des collectivités publiques. Elle définit aussi le régime juridique et le contenu des lois de finances ainsi que leurs conditions d’adoption et d’exécution ; les règles de contrôle et de mise en cause de la responsabilité des agents publics et des ministres en matière budgétaire, financière et comptable ; l’Etat y compris les administrations personnalisées de l’Etat et les services chargés de la gestion des projets sur financement extérieur ; les collectivités territoriales ; les établissements publics administratifs, à l’exception de ceux qui sont principalement financés par des cotisations sociales etc..

JPEG - 99.5 ko
L’Honorable Cyriaque Nshimirimana, Deuxième vice président du Sénat prononce le discours de clôture de l’atelier

Le consultant a signalé aussi que pour connaitre le budget de chaque ministère, il faut savoir à cœur son code afin de pouvoir l’interpréter. L’atelier qui avait été ouvert par l’Honorable Dr Sabine Ntakarutimana, Premier vice-président de l’Assemblée nationale en date du 9 a été clôturé le 11 par l’Honorable Cyriaque Nibizi, Deuxième vice-président du Sénat.



Assemblée Nationale du Burundi
URL de l'article: http://www.assemblee.bi/spip.php?article2300