Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

La protection de l’environnement, une préoccupation du premier vice-président de l’Assemblée nationale

2.400 plants d’arbres de l’espèce callitris ont été repiqués sur une superficie de 1,7 ha d’une terre domaniale sise à la localité de Ruhama, à la colline de Nyungu en commune de Gasorwe de la province de Muyinga. C’était le samedi 14 janvier 2023 au cours des travaux de développement communautaire auxquels le premier vice-président de l’Assemblée nationale avait pris part.

"Sans protection de l’environnement, la vie sur terre est quasi impossible". C’est en ces termes que l’Honorable Sabine Ntakarutimana a synthétisé les messages de ses prédécesseurs dans la prise de parole, à savoir l’administrateur de la commune de Gasorwe, monsieur Dieudonné Niyonizigiye et le chef de cabinet du Gouverneur de la province de Muyinga, madame Denise Ntakarutimana.

L’Honorable Sabine Ntakarutimana a fait un clin d’œil aux autorités collinaires, allant dans le sens d’aiguiser de vigilance contre les gens de mauvaise foi qui arrachent les plants d’arbres sitôt les activistes partis.

Outre l’encouragement, le but de l’activité du jour est, pour les autorités, de montrer l’exemple quitte à ce que la population leur emboîte le pas dans sa propriété. Les arbres agroforestiers sont les bienvenus. Dans tous les cas, dans chaque ménage doit se dresser au moins un arbre, que ce soit ordinaire ou alors fruitier.

La consolidation de la paix et de la sécurité est un élément incontournable dans le processus de développement, a rappelé l’Honorable Sabine Ntakarutimana. Or le développement est le moyen direct de matérialiser le slogan cher à Son Excellence Monsieur le Président de la République qui veut que chaque bouche ait de quoi se nourrir et chaque poche, de l’argent.

Il est de notoriété publique que la saison culturale B est la plus fructueuse. Mais, a-t-elle nuancé, de nos jours, en saison sèche, le système d’arrosage est de mise.

Elle a également rappelé la pratique séculaire de l’entraide en matière agricole. Les sociétés coopératives sont donc dans la continuité de cet usage, a-t-elle démontré.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |