Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » VOTE DE LOIS » Analyse et adoption en plénière

Le Burundi aux côtés d’autres pays africains pour la promotion et la protection des personnes âgées et des personnes handicapées

Adopté par la 26ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’État de l’Union africaine tenue à Addis-Abeba le 31 janvier 2016, le protocole à la Charte Africaine des droits de l’Homme et des Peuples relatif aux droits des personnes âgées reconnaît les droits fondamentaux des personnes âgées et s’engage à abolir toutes formes de discrimination fondées sur l’âge.

En effet, il a été constaté que les personnes âgées ne bénéficient pas de l’attention qu’exige leur situation. Les soins et le soutien accordés par la famille et la communauté qui étaient tenus pour acquis dans le passé, sont en baisse en raison des changements intervenus au sein des sociétés liés à l’urbanisation et à des programmes de développement connexes.

Aussi, les personnes âgées sont sujettes à de nombreuses contraintes liées surtout aux maladies et à la pauvreté.

Faisant objet d’étude à l’Assemblée nationale en séance plénière de ce mardi 19 avril 2022, le projet de loi portant ratification par la République du Burundi du protocole à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples relatif aux droits des personnes âgées, une fois promulgué, permettra au Burundi une meilleure gestion de la prise en charge des personnes du troisième âge tant au point de vue économique, sanitaire que social. Le ministre en charge de la solidarité nationale Madame Imelde Sabushimike était l’envoyée du Gouvernement pour exposer les motifs de ce projet de loi devant l’Assemblée nationale, invite les familles à prendre en charge leurs personnes âgées au lieu de les laisser quémander dans les rues car c’est illégal. Elle appelle au respect et au retour des us et coutumes ayant toujours caractérisé la société burundaise, de considérer et prendre soin des personnes âgées, qui étaient des sages et patriarches de la famille.

Dans la même lancée, le projet de loi portant ratification par la République du Burundi du protocole à la Charte Africaine des droits de l’Homme et des Peuples relatif aux droits des personnes handicapées en Afrique a également fait objet d’étude en séance plénière du jour.

Adopté par la 30ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’État de l’Union Africaine tenue à Addis-Abeba le 29 janvier 2018, ce protocole a comme objectif d’assurer la pleine et égale jouissance de tous les droits et de toutes les libertés fondamentales inhérentes aux personnes handicapées ainsi que de promouvoir et protéger leurs droits et libertés.

En adoptant ce protocole, l’Union Africaine s’inquiétait notamment de la discrimination et de la violence à l’égard des personnes handicapées, ainsi que des effets des pratiques néfastes, et souhaitait protéger davantage cette catégorie de personnes.

Selon toujours le ministre ayant la Solidarité Nationale dans ses attributions, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre, ce protocole constitue une avancée majeure en matière de dignité et des droits pour toutes les personnes handicapées en Afrique, en particulier les femmes, les filles, les jeunes et les personnes âgées. En ratifiant ce protocole, le Burundi renforcera les efforts qu’il a déjà déployés en matière de politiques et mesures de soutien aux personnes handicapées.

Après analyse, ces deux projets de loi ont été tous adoptés à l’unanimité par l’Assemblée nationale.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |