Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ÉVÉNEMENTS » Événements

Le Président de l’Assemblée Nationale anime une réunion du Forum des Parlementaires de la Conférence Internationale sur la Région des Grands-Lacs (FP-CIRGL)

Publié lundi 21 septembre 2020
parChristine Nahimana
:

Paix et sécurité, ces deux termes intimement liés et qui font défaut de temps à autre dans la région des Grands- Lacs, doivent être reformulés à la manière africaine, a proposé vendredi 18 septembre 2020, le Président de l’Assemblée nationale du Burundi quand il animait une vidéoconférence du FP-CIRGL en sa qualité du Président en exercice de cette organisation sous régionale. Le Très Honorable Gélase-Daniel NDABIRABE réagissait aux contenus des documents lui transmis par la Commission Paix et Sécurité de cet organe.

JPEG - 10.3 ko
Le Président en exercice du FP-CIRGL en vidéoconférence

Pour le Numéro Deux Burundais, avant même la colonisation, les pays africains avaient leur façon d’assurer leur sécurité. Mais aujourd’hui, force lui a été de constater une analyse sécuritaire dans une vision des pays riches et forts. Ces derniers privilégient la sécurité de l’économie au détriment de la sécurité des humains. Or, la sécurité économique appelle des outils ultra modernes de mener des guerres, a-t-il argumenté avant d’inviter les pays africains de mener des recherches sur le sujet. Il invite également les Parlementaires du FP-CIRGL de se pencher sur la notion de paix, ce qu’ils comprennent par ce vocable et les moyens de trouver cette paix dans cette contrée. Le bien-être ou le bonheur n’est pas lié aux richesses, d’où la nécessité de redéfinir les notions de paix et sécurité pour que ces termes collent à la mentalité africaine, a-t-il démontré.

JPEG - 12.8 ko
Vue des Députés Burundais du FP-CIRGL

Par ailleurs, le Secrétaire Général du FP-CIRGL a soumis au Président en exercice de l’Organisation un différend toujours pendant relatif au nombre de mandat. Alors que le Règlement Intérieur dispose que le Secrétaire Général jouit d’un mandat de trois ans, renouvelable une fois, l’article a été observé pour le premier Secrétaire Général, ce qui n’a pas été le cas pour son successeur. Ce dernier réclame de rentrer dans ses droits mais une session extraordinaire a déjà tranché. C’est un mandat de trois ans non renouvelable. Même s’il est Président en exercice du FP-CIRGL, le Très Honorable Gélase Daniel NDABIRABE doute d’être au-dessus des clauses de la session extraordinaire. Malgré cette tâche d’huile le Président en exercice du FP-CIRGL félicite cet organe qui se tient encore sur ses deux jambes. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a promis de déployer tous ses efforts pour contribuer à la mobilisation des moyens financiers.

JPEG - 10.6 ko
Sur l’écran :
le Secrétaire Général du FP- CIRGL

Au regard du plan d’action, certaines activités ont été reportées à cause de la pandémie du Covid-19. C’est d’ailleurs cette pandémie qui a dicté la tenue de cette réunion en vidéoconférence. Une minute de silence en mémoire de Feu Président Pierre NKURUNZIZA a été observée sur demande du Secrétaire Général de l’Organisation qui a adressé ses condoléances au peuple Burundais et à la famille proche de l’illustre Disparu.

Le Président de l’Assemblée nationale du Burundi qui est Président en exercice du FP-CIRGL passera le témoin au Président du Sénat du Kenya. Quant au Président du Congo-Brazzaville, il est Président du Sommet des Chefs d’Etat de la CIRGL. Les trois personnalités forment la troika.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |