Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Contrôle de l’Action gouvernementale

Présentation du rapport semestriel par le Premier Vice-Président de la République

Publié mercredi 18 décembre 2019
parNijimbere Jean Baptiste Claude
:

Comme le stipule l’article 198 de la Constitution de la République du Burundi, l’Assemblée Nationale et le Sénat se réunissent en congrès deux fois par an pour suivre la présentation du rapport semestriel du Premier Vice-Président de la République à travers les dix ministères sous sa supervision.

JPEG - 44.1 ko
Le Bureau du Parlement

C’est dans ce cadre que ce lundi le 16 décembre 2019, le Premier Vice-Président de la République Gaston SINDIMWO était invité à l’hémicycle de Kigobe devant le Parlement en congrès pour présenter le rapport semestriel de l’année 2019.. Ainsi, de grandes réalisations ont été réalisées. C’est notamment la mise en œuvre et la pérennisation du programme du Gouvernement "Ewe Burundi Urambaye". Mobilisation communautaire sur le projet national « EWE BURUNDI URAMBAYE. Des séances de sensibilisation au patriotisme ont été également animées. Renforcer les capacités du personnel de l’Etat Civil à établir les statistiques des faits d’Etat Civil et organiser une campagne d’enregistrement tardif des naissances. Il a indiqué également que 378 agents d’Etat civil ont été formés tandis que 629 984 enfants ont été enregistrés. En ce qui est de la décentralisation, il fait savoir que maintenant les communes gèrent elles-mêmes leurs affaires mais qu’en Mairie de Bujumbura, c’est encore difficile.

JPEG - 28.9 ko
Le Premier Vice-Président Gaston SINDIMWO

Des questions et inquiétudes ont été soulevées par les Elus du Peuple. C’est notamment la question concernant le statut des anciens combattants, Gaston SINDIMWO a répondu qu’une loi régissant les anciens combattants va bientôt être mise en place. En ce qui est de la nouvelle mesure interdisant le commerce ambulant en commune Mukaza, Gaston SINDIMWO a indiqué que la Mairie a le droit de prendre une telle mesure si elle la juge utile pour la protection de la population. Concernant la gestion des ONGs, il a fait savoir que celles qui ne se sont pas conformées à la nouvelle loi ont été fermées. Quant à la gestion de la démographie galopante, le Gouvernement s’est levée pour chercher des stratégies de gestion de cette question, mais ça demande la contribution de tous les secteurs de la vie du pays puisque c’est une question très sensible. Pour l’amélioration de la qualité des textes de lois et règlements et diffusion du droit, il y aura une toilettage systématique des projets de lois et actes réglementaires avant leur adoption, les traduire en Kirundi et diffuser les lois promulguées auprès de la population.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |