Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée nationale contribue à l’agrandissement de l’ECOFO de Ruvuno.

Publié dimanche 7 juillet 2019
parChristine Nahimana
:
JPEG - 156.7 ko
L’Honorable Jocky-Chantal NKURUNZIZA à pied d’oeuvre

Samedi 6 juillet 2019, les travaux de développement communautaires que le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée nationale a effectués à l’ECOFO de Ruvuno, c’est en colline Busangana de la commune de Bukeye en province de Muramvya, consistaient au mélange et au transport du béton qui a servi au pavement d’une salle de classe.

JPEG - 120.8 ko
Monsieur Raymond MITIMIGAMBA, Administrateur de la commune de Bukeye

Tout en remerciant l’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA pour avoir choisi Bukeye parmi les autres communes qui composent la province de Muramvya, l’Administrateur communal a, dans son mot d’accueil, déploré les vents violents qui ont emporté la toiture de quelques salles de classe.

JPEG - 111.9 ko
Effets des vents violents

Monsieur Raymond MITIMIGAMBA, qui a remercié au passage le Gouvernement pour son appui en tôles, regrette néanmoins le manque de ciment pour remettre les choses en ordre. Et de solliciter le Deuxième Vice-Président dont la voix porte loin de l’Assemblée à toquer à toutes les portes.

Dans son allocution, le Gouverneur de la province de Muramvya a jugé inutile de revenir sur l’aspect environnemental qui est consacré à chaque jeudi de la semaine. Le programme de traçage des courbes de niveau n’est pas non plus un sujet d’actualité, a jugé l’Honorable Laurent NICIMBESHE qui a plutôt centré son message sur quatre points qui font l’objet de sensibilisation depuis 2016.

JPEG - 119.1 ko
L’Honorable Laurent NICIMBESHE, Gouverneur de la province de Muramvya.

D’abord l’utilité des composts n’est plus à démontrer puisque au bout de trois mois ils fournissent du fumier. Il espère alors que chaque ménage en dispose un, sinon il invite les retardataires à se ressaisir. Ensuite, chaque ménage devrait avoir une étagère sur lequel les ustensiles de cuisine sont étalés après leur lavage.Puis, la construction d’une douche doit dorénavant entrer dans les mœurs des Burundais, étant donné que les paysans ont l’habitude de se laver le visage, les bras et les pieds. Il a conseillé de couper court avec le maxime qui laisse ce soin à la mort, a-t-il plaisanté. Tout en insistant que le fait de se laver tout le corps contribue à la bonne santé, il a démontré combien il est aisé de se construire une douche qui ne nécessite pas de matériau durable mais qui exige plutôt une fermeture. Enfin, les latrines sont en quelque sorte l’unité de mesure de la salubrité d’un ménage. Or, force est de constater que certains ménages ont honte de diriger leurs invités à ce lieu qui est pourtant qualifié d’aisance. Il exhorte alors chaque ménage à observer ces quatre conseils avant que l’administration ne sévisse à l’endroit de ceux qui y manqueraient.

JPEG - 122.7 ko
Le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée nationale pendant son allocution

Bien que la coopérative soit un groupement de personnes, a averti l’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA, elle diffère d’une association en ce sens que la coopérative poursuit un gain .C’est la raison pour laquelle tout le monde doit adhérer à ce mouvement des coopératives. Tous les citoyens sont invités à être au même niveau, personne ne doit rester en arrière, a-t-elle conseillé. Les coopératives opèrent dans des domaines variés dont l’agriculture et le commerce, a-t-elle démontré. Elle a alors félicité au passage la province de Muramvya qui a été la première sur tout le territoire national à implanter depuis longtemps les coopératives avec les célèbres coopératives de légumes à Bugarama. Une autre finalité des coopératives, a-t-elle enchaîné, est qu’elles paient l’impôt qui alourdit les recettes de l’Etat. Avec cet apport le Gouvernement devient en mesure d’opérationnaliser ses programmes.

JPEG - 188.4 ko
Vue partielle de la population en train de répondre aux salutations des autorités.

S’adressant aux jeunes qui avaient répondu massivement aux activités du jour, le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée nationale les a conseillés à respecter leurs parents et à accompagner ces derniers dans les travaux champêtres organisés dans les marais. Tout en leur interdisant le vagabondage et la fréquentation des "ligala", l’Honorable Jocky-Chantal NKURUNZIZA les a aussi exhorté à répondre nombreux à la formation patriotique qui sera dispensée par le Ministère ayant l’Intérieur dans ses attributions. Ils seront aussi sollicités dans des camps de travail, a-t-elle ajouté avant de se réjouir du travail abattu en un laps de temps.

Par ailleurs, l’Hôte de marque a mis en garde la population aux rumeurs, rumeurs qui ont plongé dans le temps Busangana dans un bain de sang, s’est-elle souvenue. Elle l’a également appelée à fuir quiconque qui mènerait une contre- propagande des coopératives. "Tout cas suspect doit être signalé aux forces de l’ordre", a-t-elle encore conseillé en précisant que la paix et la sécurité sont les préoccupations de la population qui occupe d’ailleurs une place de choix dans les comités mixtes de sécurité.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |