Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Le Président de l’Assemblée nationale contribue à l’édification du CLAC de Bwambarangwe.

Publié dimanche 16 juin 2019
parChristine Nahimana
:

La valeur d’un homme se mesure par sa capacité d’affronter les fléaux de tout bord, a rappelé le Président de l’Assemblée nationale comme pour conseiller la population de Bwambarangwe en province de Kirundo de ne plus fuir au Rwanda voisin à la moindre rumeur pendant la fièvre électorale, période vers laquelle le pays chemine doucement. Le Très Honorable Pascal NYABENDA a en effet tenu ces propos samedi 15 juin 2019 lors des travaux de développement communautaire qu’il a effectués à Mukenke, au chef-lieu de la commune de Bwambarangwe. Mélanger le béton destiné à la fondation du Centre de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC), tel était le menu de ces travaux.

JPEG - 161.6 ko
Le Président de l’Assemblée nationale charge le béton.

Au lieu de tourner le dos au pays suite aux échéances électorales, c’est plutôt le moment opportun de le tranquilliser. Les problèmes constituent notre train de vie, a-t-il commenté en précisant que l’essentiel est de leur faire face. Les urnes se font en une seule journée alors que nous sommes appelés à cohabiter tout le long de la vie. Il a par la suite établi un parallélisme entre la culture démocratique et la conviction religieuse. Le Burundi est un pays démocratique où les différentes formations politiques doivent cohabiter pacifiquement, a-t-il souhaité. Le jour du vote, tout le monde se retrouve sur les lieux convenus mais après tout le monde rentre chez lui pour vaquer à ses activités. De même, au jour du culte les croyants s’assemblent. Mais dès la messe se termine, chacun prend sa direction. Nous sommes appelés à cohabiter comme des frères.

JPEG - 1 Mo
Le Numéro Deux Burundais s’adresse à la populayion.

Ceux qui traitaient les travaux de développement communautaire comme le monopole du parti au pouvoir ont refait surface en attaquant maintenant le programme des coopératives, a révélé le Numéro Deux qui a conseillé la population de la commune de Bwambarangwe à ne pas leur prêter oreille. Les écoles ou les centres de santé, les stades construits durant ces travaux de développement communautaire ne serviront pas uniquement aux membres du parti présidentiel mais à tout le monde, sans distinction aucune, a-t-il insisté en avouant que les coopératives suivent la même logique.

JPEG - 158.1 ko
Laopulation répond aux salutations du Président de l’Assemblée nationale.

Personne n’est exclu dans ce programme financé par le Gouvernement, a déclaré le Président de l’Assemblée nationale qui a avoué que le budget alloué aux communes qui a été désormais revu à la hausse, sera injecté directement dans les collines. Ces collines sont à leur tour invitées à créer une coopérative à chaque unité. Comme d’habitude, une coopérative vit des cotisations de ses membres. Mais si ces derniers présentent un projet grandiose, elle sera appuyée dans cette entreprise par la colline. Chaque citoyen a droit aux ressources de l’Etat, raison pour laquelle personne ne doit s’exclure. Ces fonds injectés dans les collines via les communes, ne seront pas perdus, a-t-il averti. C’est la commune qui se porte garant de ses collines, a-t-il informé en ajoutant qu’il a été instauré un organe, l’ANACOOP, qui supervisera au jour le jour le fonctionnement des coopératives. Comme la coopérative est l’affaire de tout le monde, chacun est invité à veiller à son bon fonctionnement. Ceux qui s’adonnent au détournement des deniers publics n’auront plus raison d’être, a-t-il espéré avant d’inviter tout le monde à couper court avec les dons. Rien n’est gratuit sur terre, a-t-il déclaré en avouant qu’il y a quelque chose qui se cache derrière les dons des ONGs étrangères. Il a aussi conseillé aux intellectuels de prêter main forte à leur colline d’origine en contribuant dans la formulation des projets. Enfin, il a défendu aux administrateurs communaux de se comporter comme des rivaux.

JPEG - 180.9 ko
Cadeau du Président de l’Assemblée nationale de la part de la population de Kirundo

En guise de remerciement pour son séjour, le Gouverneur de la province de Kirundo, Monsieur Alain- Tribert MUTABAZI a, au nom de la population de Kirundo, octroyé au Numéro Deux Burundais, deux génisses et deux moutons. Ces derniers, dans la tradition burundaise augurent la multiplication des vaches.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |