Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Contrôle de l’Action gouvernementale

L’ombudsman Burundais présente son rapport annuel pour 2018

Publié jeudi 25 avril 2019
parNijimbere Jean Baptiste Claude
:

L’institution de l’Ombudsman adresse son rapport annuel au Président de la République, à l’Assemblée Nationale et au Sénat conformément aux prescrits de l’article 17 de la loi n°1/03 du 25 janvier 2010 portant organisation et fonctionnement de l’Ombudsman. C’est dans ce même contexte que Ce mercredi 24 avril 2019 l’Ombudsman burundais Honorable Édouard NDUWIMANA a présenté le rapport annuel 2018 de son Institution devant la Chambre Basse du Parlement dans une séance plénière présidée par le Très Honorable Pascal NYABENDA.

JPEG - 38.1 ko
Vue des membres du Bureau

La mission première de l’ombudsman est, faut-il le rappeler, la médiation entre les citoyens et les administrations. Jusqu’à l’heure actuelle, il s’avère que ce sont les administrés qui saisissent l’Institution. Le cas échéant, les services de l’Ombudsman réceptionnent les plaintes des citoyens, les écoutent et les orientent en cas de besoin, spécialement lorsque la doléance ne satisfait pas les conditions de recevabilité que préconise la loi qui régit l’Institution de l’Ombudsman. En matière de médiation, l’Institution de l’Ombudsman a reçu au total 2105 réclamations dont 187 dossiers, 154 recevables et 33 irrecevables. 76 dossiers ont été clôturés tandis que 78 sont en cours de traitement a fait savoir L’Ombudsman Burundais. L’Institution projette lever les défis qui constituent une entrave dans la réalisation de son plan stratégique. Concernant l’axe du renforcement des capacités, l’Institution va poursuivre la recherche d’autonomie fonctionnelle notamment, se doter d’un siège propre et d’une ligne de connexion internet à haut débit.

JPEG - 26.6 ko
L’Ombudsman Burundais présentant le rapport

Les activités de sensibilisation à l’éducation citoyenne, outil efficace de prévention des conflits, méritent d’être intensifiées pour atteindre le majorité de la population burundaise. L’Institution va poursuivre la décentralisation et l’intégration régionale et internationale à travers une coopération soutenue avec les associations des Ombudsman et Médiateurs, tant régionales qu’internationale a indiqué l’Honorable Edouard NDUWIMANA l’Ombudsman Burundais. En guise de conclusion, l’Ombudsman affirme avec satisfaction que l’Institution de l’Ombudsman de la République du Burundi a bien rempli ses missions constitutionnelle et légales en 2018. L’Ombudsman a dit qu’en matière de médiation, la majeure partie des plaintes adressées à l’Institution a trouvé une réponse satisfaisante, bien que d’autres restent sous traitement dans les départements d’analyse, en raison de leur complexité, de la disponibilité des parties aux conflits, ou encore du manque de moyens pour pouvoir effectuer les enquêtes sur terrain en temps voulu.

JPEG - 56.3 ko
Vue des Honorables Députés.

Signalons que les Honorables Députés se sont intéressés au dossier des employés de l’ONATEL, de l’implantation des bureaux des Ombudsman dans les provinces et le FONIC.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |