Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ÉVÉNEMENTS » Événements

Commémoration du 25ème anniversaire de l’assassinat du Président Cyprien NTARYAMIRA.

Publié dimanche 7 avril 2019
parChristine Nahimana
:

Le 06 avril 1994-le 06 avril 2019. 25 ans jour pour jour se sont déjà écoulés depuis la mort du Président Cyprien NTARYAMIRA survenu à Kanombe au Rwanda alors qu’il se trouvait à bord du jet présidentiel de son homologue Rwandais, le Président Juvénal HABYALIMANA.

Pour ce 25ème anniversaire donc, les cérémonies de commémoration se sont déroulées en deux temps, d’abord à la Cathédrale Regina Mundi, ensuite au Mausolée des Martyrs de la Démocratie. Les Hautes Autorités du pays dont le Couple présidentiel, les Premiers Vice- Président de l’Assemblée Nationale et du Sénat, le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale, les Parlementaires et les Membres du Gouvernement, avaient répondu à ces festivités. Il est aussi à signaler la présence des Hauts Gradés des Corps de défense et de sécurité ainsi que les Représentants des missions diplomatique et consulaire accréditées à Bujumbura.

JPEG - 67.1 ko
Quelques Membres du Bureau du Parlement.

C’est Monseigneur Anatole RUBERINYANGE qui a célébré la messe de requiem en mémoire du Président Cyprien NTARYAMIRA et de deux Membres de son Gouvernement, à savoir le Ministre du Développement Communal et de la Reconstruction, monsieur Bernard CIZA et le Ministre de l’Information et Porte-parole du Gouvernement, monsieur Cyriaque SIMBIZI.

Dans son homélie, il a recommandé à tout le monde de garder la discipline partout et en tout lieu. C’est la discipline qui vainc tous les obstacles qui se dressent sur notre parcours, a-t-il enchaîné avant d’expliquer que ce mot d’ordre était le vœu cher à Feu le Président Cyprien NTARYAMIRA. Il est aussi revenu sur la genèse de la discipline qui se traduisait dans l’antan par la pratique de se martyriser, se chicoter pour que le mal sorte de l’intérieur de soi. Aujourd’hui que cette pratique n’est plus de mise, il est plutôt conseillé d’observer l’intégrité, même en surmontant des épreuves de quelque taille que ce soit, il faut éviter la trahison.

JPEG - 51.3 ko
Monseigneur Anatole RUBERINYANGE célèbre la messe de requiem.

Par ailleurs, le Prédicateur du jour a établi un parallélisme entre la lecture et l’évangile. Alors que d’une part Adam et Eve ont été caractérisés par l’indiscipline en se laissant trompés par le serpent, d’autre part se dresse Jésus Christ qui tient front au diable dans sa tentation. Au moment où les premiers ont laissé un livre de honte avec toute l’escorte de malheurs, Jésus Christ, lui, nous a légué un livre exemplaire qui est toujours réédité. Non seulement Satan aborde Jésus Christ qui est dans un état critique puisqu’il venait de passer 40 jours sans rien mettre sous la dent, mais aussi le diable a choisi trois lieux chers à la Bible, a-t-il encore commenté avant d’énumérer le désert, l’église et la montagne.

En guise de conclusion, Monseigneur Anatole RUBERINYANGE a invité tout un chacun à implorer le Saint Esprit pour qu’Il nous aide à résister à toute tentation. Il a aussi loué Feu le Président Cyprien NTARYAMIRA pour son héritage d’amour, de paix, de justice, et même de développement durable. Il a également prié Dieu de lui enlever toutes souillures qui lui empêcheraient d’atteindre le Royaume. Les cérémonies du jour se sont poursuivies au Mausolée des Martyrs de la Démocratie sis au Boulevard du 1er novembre.

JPEG - 54.3 ko
La famille de Feu le Président NTARYAMIRA
Au milieu, son épouse, Mme Sylvana MPABWANAYO, à sa gauche, sa fille aînée, à sa droite, ses beaux-parents.

L’assemblée présente a eu droit au parcours socio- professionnel de Feu Cyprien NTARYAMIRA qui est né le 06 mars 1995 à Gitwe, c’est en zone de Mageyo de la commune de Mubimbi dans la province de Bujumbura. Après avoir fréquenté l’école primaire à la Paroisse de Rushubi, Feu le Président Cyprien NTARYAMIRA est entré au Collège du Saint Esprit d’où il s’est réfugié au Rwanda en 1972 après avoir terminé le tronc commun. Il a poursuivi ses études secondaire et universitaire au Rwanda. Avec son diplôme d’ingénieur agronome en main, Feu le Président Cyprien NTARYAMIRA est rentré au bercail. Il a grimpé différents échelons au Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage jusqu’à en porter le portefeuille avant de rejoindre le fauteuil présidentiel. Néanmoins, son pouvoir aura été de courte durée puisqu’il a dirigé le pays pendant deux mois, c’est-à-dire du 5 février 1994 au 6 avril 1994. Feu le Président Cyprien NTARYAMIRA qui a laissé derrière lui, son épouse et trois enfants, était aussi très actif dans le domaine politique. Au Rwanda, il était membre du mouvement BAMPERE qui a évolué en parti politique UBU. Au Burundi, il a été en 1986 parmi les membres fondateurs de la formation politique SAHWANYA FRODEBU où il était membre du bureau chargé des questions sociales.

JPEG - 71.7 ko
Le Couple présidentiel se recueille après le dépôt de la gerbe de fleurs.

Les différentes autorités du pays, à commencer par le Couple Présidentiel, ont par la suite déposé des gerbes de fleurs sur les tombes de ces illustres Disparus.

L’assemblée présente a enfin suivi un extrait du discours prononcé par Feu le Président Cyprien NTARYAMIRA lors de son investiture.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |