Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ÉVÉNEMENTS

Commémoration du 25ème anniversaire de l’assassinat de Feu le Président Melchior NDADAYE.

Publié lundi 22 octobre 2018
parNikiza Providence
:

21 octobre 1993- 21 octobre 2018, 25 ans jour pour jour se sont écoulés depuis l’assassinat du Président Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie. Comme cet anniversaire est tombé un dimanche, les cérémonies ont été reportées pour le lundi 22 octobre 2018.

JPEG - 139.4 ko
Les Hautes Personnalités du pays au mausolée du Héros de la Démocratie

Les festivités ont donc commencé par une célébration eucharistique à la Cathédrale Regina Mundi qui était pleine de monde. Dans son homélie, Monseigneur Anatole RUGERINGANYE a insisté sur la parole de Dieu qui nous réconforte en ce jour où nous nous souvenons de l’assassinat du Président Melchior NDADAYE et de certains de ses collaborateurs ainsi que le massacre à grande échelle de nombreux Burundais qui s’en est suivi. Jésus Christ, Roi des Rois n’a pas choisi de garder pour lui seul la vie. Il invite d’ailleurs tout le monde à hériter de son royaume. Mais, a renchéri le Prédicateur du jour, trois choses sont requises pour prétendre à cet héritage. Et d’énumérer la prière, les actions concrètes et la conversion.

D’abord, a expliqué le Vicaire, la prière qui vient du fond du cœur dont Feu le Président Melchior NDADAYE et cette multitude de Burundais ont d’ailleurs besoin. L’Eglise Catholique croit en effet en la communion de tous les Chrétiens, a-t-il renchéri avant de préciser qu’il existe des idéaux que beaucoup ne peuvent pas atteindre d’eux-mêmes. Il a cité notamment la paix, la fraternité et le développement. Tout en félicitant les hautes autorités du pays d’avoir pris part à cette célébration eucharistique, il les a aussi encouragés de prier pour ces idéaux en paraphrasant la Sainte Écriture qui invite à prier dans l’espoir d’être exaucé. Nous nous adressons à un Dieu qui vit et qui répond au moment opportun, a-t-il insisté, comme pour encourager les Burundais à ne pas se lasser en priant pour Feu le Président Melchior NDADAYE, même 25 ans après sa mort.

JPEG - 120.2 ko
Les hautes autorités du pays participent à la messe en mémoire du Héros de la Démocratie

Le Prédicateur du jour a ensuite parlé des œuvres de charité. Les germes de fraternité, de justice et de paix se trouvent dans chaque personne qui est appelée à bien entretenir ces dons pour qu’ils poussent dans de bonnes conditions, a-t-il illustré avant de prendre Jésus-Christ pour modèle, lui qui a volé au secours des pauvres. Monseigneur Anatole RUGERINTANGE a par ailleurs différencié les pauvres de corps de ceux d’esprit. Le manque de nourriture ou de boisson, les malades et les chômeurs sont des faits palpables tandis que la jalousie, la haine, l’ivresse et la drogue sont des maux qui rongent l’esprit. Nous devrions donc prier pour sortir de cette pauvreté de corps et d’esprit. Les chrétiens sont aussi appelés à s’entraider, a souhaité le Prédicateur qui a également loué Feu le Président Melchior NDADAYE qui avait déjà matérialisé ce principe. Il prônait un Burundi nouveau, s’est-il souvenu. Il a transformé les prisons en établissements scolaires, il voulait fermer la page du passé sombre pour la remplacer par œuvres éblouissantes, a-t-il encore témoigné avant de regretter qu’il n’a pas eu le temps de mener à bon port ses projets.

JPEG - 106.3 ko
Monseigneur Anatole RUGERINGANYE célébrant la messe

Enfin, Monseigneur Anatole RUGERINYANGE a invité tout un chacun à la conversion. Pire ou face sont renfermés dans l’esprit de tout le monde qui doit s’efforcer à vaincre le mal. Le Royaume de Dieu se construit sur terre, nous rappelle Jésus Christ. En combinant ces trois facteurs, nous atteindrons le Burundi nouveau auquel aspirait le Héros de la Démocratie, a conclu le Prédicateur. Au terme de cette messe, les cérémonies se sont poursuivies au Mausolée. Le modérateur a rappelé le parcours professionnel et politique du Héros de la Démocratie. Né le 28 mars 1953 à Mbogora, le Héros de la Démocratie a été contraint de fuir l’Ecole Normale de Gitega en 1972 pour se réfugier au Rwanda. De l’Institut Pédagogique Nationale du Rwanda, il a poursuivi ses études à la Faculté des Sciences de l’Education avant de les compléter par des cours par correspondance en matière de Banque. Feu le Président Melchior NDADAYE fut Professeur à Save au Rwanda avant d’être embauché au Burundi au CNPK (Centre Neuro-Psychiatrique de Kamenge). Il a aussi été Conseiller au Ministère du Développement rural. Avant la campagne électorale de 1993, il exerçait à la Meridian Biao Bank Burundi. Côté politique, le Héros de l’Indépendance était un militant de première heure. Il a été parmi les fondateurs des partis Bampere et Ubu au Rwanda et du parti Frodebu en 1986 au Burundi. Il a également dirigé l’UTB (Union des Travailleurs du Burundi à Gitega où il a d’ailleurs connu la prison durant 3 mois.

JPEG - 164.2 ko
Le couple Présidentiel rend hommage au Héros de la Démocratie

Il a aussi été associé à l’équipe d’analyse de la nouvelle Constitution de 1997. Après ce CV, l’assemblée présente a suivi un extrait du discours de Feu le Président Melchior NDADAYE. Le Couple présidentiel a ensuite déposé des gerbes de fleurs sur la tombe du Héros de la Démocratie et sur celle du martyr inconnu. Les gerbes de fleurs ont été aussi déposées par les Ambassadeurs, la famille et les Représentants des partis politiques agréés, pour ne citer que ceux-là.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |