Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Missions à l’étranger

Le Président de l’Assemblée Nationale rencontre les burundais vivants au Soudan du Sud.

Publié vendredi 21 septembre 2018
parArlette Akimana
:
JPEG - 52.9 ko
Vue des burundais vivant à Juba qui ont participé à la réunion

En marge de son séjour au Soudan du Sud, jeudi le 20septembre 2018, le Président de l’Assemblée Nationale Très Honorable Pascal NYABENDA, a rencontré les burundais vivants dans ce pays. Ils sont plus de 3000, comme l’a indiqué le Président de la diaspora burundaise au Sud Soudan Baudouin NIYONGABO. Certains sont des Hommes d’affaire tandis que d’autres font de petits métiers, a-t-il ajouté. Au tout début, ç’ a été difficile aux burundais de s’adapter, puisque les Sud Soudanais parlent l’arabe et l’anglais, des langues qui ne sont pas courants au Burundi. Maintenant, on s’est adapté et on vit très bien ici, a indiqué le Président de la diaspora.

Le Président de l’Assemblée Nationale Très Honorable Pascal NYABENDA, leur a brossé en général la situation qui prévaut actuellement au Burundi. Ainsi, leur a-t-il dit, la paix et la sécurité règnent dans toutes les provinces du Burundi. Les réfugiés burundais sont pour la plupart rentrés ainsi que certains autres politiciens qui avaient fui le pays en 2015. Le dialogue inter burundais qui a eu lieu a abouti à la nouvelle constitution adoptée par référendum.

JPEG - 32.5 ko
Très Honorable Pascal NYABENDA s’adressant aux Burundais vivant au Soudan du Sud

Maintenant, leur –a-t-il dit, l’heure est à la lutte pour la croissance et la stabilisation économique du pays, qui vit sous les sanctions économiques de l’Union Européenne. Ces sanctions nous ont permis d’apprendre à gérer méticuleusement nos affaires sans attendre l’aide étrangère. Il n’y a pas un seul mois où le Gouvernement n’a pas pu donner les salaires à ses fonctionnaires, malgré ces sanctions, leur-a-t-il dit. Actuellement, a ajouté Très Honorable Pascal NYABENDA, le Burundi fait face à des montages perpétrés par certaines organisations, des rapports mensongers pour déstabiliser le pays, mais le peuple burundais tient bon, pour sauvegarder l’indépendance du pays.

Parmi les questions soulevées par les burundais vivant au Sud Soudan, c’est notamment l’absence de représentation. Ils demandent une ambassade burundaise à Juba, ou à défaut, un consulat honoraire. . Ils ont également insisté sur les difficultés qu’ils ont d’avoir accès aux visas, le Sud Soudan nous fait payer alors que ce pays fait partie de la Communauté Est Africaine, pourquoi eux on ne les fait pas payer au Burundi, ont-ils demandé. D’autres ont demandé d’avoir les possibilités de voter en 2020 tout en restant au Sud Soudan.

JPEG - 39 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale avec les représentants de la dispora burundaise à Juba

En ce qui est des problèmes liés à l’accès aux visas, Très Honorable Pascal NYABENDA leur a promis d’en parler aux Présidents des Parlements des pays membres de l’EAC. Pour ce qui est de l’implantation d’une ambassade burundaise à Juba, Très Honorable Pascal NYABENDA leur a indiqué que le Gouvernement établit généralement les priorités, mais qu’il va néanmoins en parler aux concernés. En ce qui concerne la participation aux élections de 2020, le Président de l’Assemblée Nationale leur a promis d’en parler à la CENI mais tout en restant sceptique puisque la distribution du fichier électoral a déjà été terminée.

A la fin de cette réunion, les burundais vivant au Soudan du Sud ont partagé un verre leur offert par Très Honorable Président de l’Assemblée Nationale.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |