Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Travaux de développement communautaire en commune de MPANDA.

Publié dimanche 10 septembre 2017
parChristine Nahimana
:

Mélanger d’abord le ciment et le gravier pour former ensuite le béton qui servira enfin de pavement de deux salles de classe pour l’extension de l’Ecole Polytechnique du Moment (EPM) de Mpanda, tel était l’objet des travaux de développement communautaire que le Président de l’Assemblée Nationale a effectués samedi 9 septembre 2017.

JPEG - 140.8 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale en train d’effectuer les travaux communautaires

Au terme de ces activités qui avaient vu la participation des Parlementaires élus dans la circonscription de Bubanza ainsi que de nombreux élèves, l’Administrateur communal de Mpanda a remercié le Président de l’Assemblée Nationale qui, de par sa visite, a fait d’une pierre deux coups. Non seulement le Numéro Deux burundais a amélioré les conditions d’études des élèves de l’EPM, mais aussi il aura à clôturer les camps de travail des élèves en vacances. Monsieur Fréderic CONGERA a aussi loué la contribution du Très Honorable Pascal NYABENDA et des autres partenaires qui a doublé l’effectif des bénéficiaires des cahiers. Au lieu de mille, ce sont deux milles élèves recevoir quelques cahiers et ce, pour avoir participé aux camps de travail. Le Conseiller Principal du Gouverneur de province a, au nom de cet Administratif empêché, remercié le Visiteur de marque qui demeure toujours aux côtés des populations de Bubanza au cours des travaux de développement communautaire.

JPEG - 125.3 ko
Vue de profil des élèves Président deVue partielle des élèves en train d’effectuer les travaux communautaires

Néanmoins, le chemin reste long, a signalé Monsieur Astère NITUNGA qui a invité le Président de l’Assemblée Nationale a rehaussé de sa présence les cérémonies de remise de coupe aux jeunes qui auront Dimanche 10 septembre 2017. Et d’enchaîner que le lundi 11 septembre 2017, à la rentrée scolaire, le Très Honorable Pascal NYABENDA sera aussi sollicité pour décorer les éducateurs et les élèves qui se sont distingués par les œuvres au cours de l’année scolaire écoulée, bien que la province se soit reculée en occupant la 8ème place au niveau national. Ils sont nombreux, ceux qui voient de loin l’EPM, a commenté le Président de la Chambre basse du Parlement burundais qui s’est quand même réjoui d’effectuer pour la première fois les travaux de développement communautaire à l’EPM, un établissement scolaire que l’opinion populaire lui attribue à tort. Il en a profité pour dresser l’historique de l’EPM qui a été fondée grâce à l’initiative de l’Association pour le Développement Socio-Economique de la commune de Mpanda dont il fait partie. Raccordé en eau potable et en électricité, cet établissement scolaire qui comporte déjà trois sections (Informatique de Gestion, de Maintenance et de Télécommunications), est appelé à s’agrandir aux regards de plusieurs sollicitations. Œuvre sociale en faveur de la jeunesse, l’EPM, qui ne privilégie pas le lucre bien qu’elle soit privée, compte dispenser un enseignement de qualité.

JPEG - 155.1 ko
Vue partielle de la population

Ce pari semble d’ailleurs gagné, s’est réjoui le Très Honorable Pascal NYABENDA qui a déclaré que l’EPM a déjà fêté ses trois ans de fonctionnement. Elle comptait, à ses débuts, un cycle fondamental au terme duquel 26 élèves ont réussi sur les 27 inscrits. Au même moment, les 45 lauréats de l’Examen d’Etat, Exétat en sigle, ont tous obtenu leur diplôme. Au terme des grandes vacances, le Numéro Deux burundais a remercié les élèves pour le travail accompli pendant les camps de travail. Comme ils vont reprendre le chemin de l’école, il leur a recommandé de s’atteler à leurs études. Avec le rythme démographique actuel, à coup sûr, les terres vont s’amenuisant, a-t-il déploré avant d’expliquer que le diplôme demeure la clé de la vie. Aux jeunes filles, il leur a démontré que l’heure n’est pas à la rivalité en matière de mariage précoce. Aux lauréats de l’EPM, il leur a rappelé que le diplôme délivré est de niveau A2. Il a recommandé à ces derniers de poursuivre les études universitaires pour être compétitifs au niveau de l’EAC. En ce qui concerne les cahiers, il a invité les élèves au partage équitable des cahiers disponibles qui ne sont pas, du reste, beaucoup. C’est juste un geste, a-t-il précisé avant de leur exhorter à fonder une association d’élèves pour qu’ils puissent se connaitre. Le Numéro Deux burundais a clôturé son allocation par les rumeurs sur le Burundi qui animent l’actualité. Selon ces rumeurs, les droits de la personne humaine seraient bafoués au Burundi alors que la population est calme.

JPEG - 87.5 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale s’adressant à la population

Et de démontrer que les rapports produits par la Communauté Internationale se basent sur de fausses informations. Elle les récolte en effet auprès des réfugiés qui, pour certains, ont trempé dans la déstabilisation du pays. Les informations puisées chez des exilés qui ont fui leur patrie à cause de ces rumeurs ne sont pas non plus crédibles. Par ailleurs, ceux qui produisent ces rapports n’onthhhs pas été sur terrain, ils n’ont jamais mis les pieds au Burundi. Pour toutes ces raisons, a poursuivi le Très Honorable Pascal NYABENDA, l’Assemblée Nationale qui a été mandatée par le peuple, a mis sur pied une Commission d’enquêtes parlementaires qui a un délai de trois mois pour produire son rapport. Si le contenu de ces rapports en cascade produits sur le Burundi coïncide avec la situation sur terrain, le Gouvernement sévira à l’endroit des coupables, a averti le Président de l’Assemblée Nationale avant d’ajouter que dans le cas contraire, c’est le Gouvernement qui portera plainte. Il a conclu ses propos en invitant tout un chacun à veiller à la paix et à la sécurité en ces moments où l’on approche petit à petit vers les échéances électorales de 2020. Il souhaite que ces élections soient paisibles pour que l’expérience du Kenya ne se répète pas au Burundi. La reprise des scrutins est une malédiction, a-t-il jugé. Le Président de la Chambre basse du Parlement burundais a terminé sa visite par la distribution des cahiers.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |