Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Les relations Eglise-Etat au bon fixe

Publié dimanche 12 novembre 2017
parNikiza Providence
:

Un nouveau-né à l’Archidiocèse de Bujumbura. La paroisse Saint Paul de Rugazi a été inaugurée dimanche 12 novembre 2017. Les cérémonies ont été rehaussées par la présence du Président de l’Assemblée nationale qui avait représenté le Gouvernement.

JPEG - 102.7 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale et son épouse en train de prier

Dans son homélie l’Archevêque de Bujumbura a comparé les dix filles de l’évangile selon Saint Matthieu à celles que l’on retrouve au quotidien. Les cinq filles sages étaient prévoyantes, a confié Monseigneur Evariste NGOYAGOYE qui a expliqué que les cinq autres vivaient dans l’oisiveté. Les dix lampes nous rappellent la lumière qui a éclaté lors de notre baptême, a commenté l’Orateur du jour avant d’ajouter que ces cinq lampes que le marié a trouvé allumées traduisent les bonnes œuvres que nous accomplissons sur terre. Le Maître des cérémonies a surtout insisté sur la morale de l’évangile qui exhorte tout un chacun à être vigilant car personne ne connaît ni le jour ni l’heure où le Seigneur surviendra.

Comme la paroisse de Rugazi a été inaugurée, l’Archevêque de Bujumbura a alors présenté officiellement son Curé. L’Abbé Laurent NKURABANKA a donc renouvelé sa promesse sacerdotale. Il a aussi reçu les clés de l’Eglise qu’il a aussitôt vérifiées.

JPEG - 93.7 ko
L’Archevêque de Bujumbura en train de célébrer la messe

Tout en se réjouissant que la rivière Muzazi n’emportera plus les fidèles sur le chemin de la Dans son discours, le premier Curé de la nouvelle paroisse a sollicité la contribution de tout un chacun. En effet, a-t-il détaillé, la paroisse ne dispose pas de bureau ni de salle de réception. Qui pis est, a-t-il déploré le Gouvernement de la Deuxième République a « récupéré » le terrain de la paroisse quand elle était encore une succursale et y a planté des arbres. Et de solliciter le concours du Président de l’Assemblée nationale pour qu’il plaide auprès du Gouvernement pour la restitution d’au moins une portion de terre.

A son tour, le Représentant du Gouvernement en la personne du Président de l’Assemblée nationale a articulé son allocution en trois points.

D’abord, le Très Honorable Pascal NYABENDA a d’abord présenté ses remerciements pour l’invitation et a aussi félicité l’avènement de la paroisse qui vient à point nommé.

Ensuite, le Numéro Deux burundais a exprimé ses souhaits et doléances. Que cette nouvelle paroisse soit la lumière où jaillissent les lueurs du développement, a clamé le Président de la Chambre basse du Parlement qui a aussi sollicité l’Archevêque de Bujumbura de céder dans la mesure du possible la paroisse de Rugazi au Diocèse de Bubanza. En effet, a-t-il démontré, l’Archidiocèse de Bujumbura se réserve déjà la part du lion en englobant toutes les paroisses de la Mairie de Bujumbura, celles des de Bujumbura et Muramvya, une partie de la province de Rumonge, une partie de la province de Mwaro et une partie de la province de Bubanza.

JPEG - 105.5 ko
Vue partielle des chrétiens

Enfin, le Président de l’Assemblée nationale, en tant qu’élu de la province de Bubanza, a promis d’apporter petit à petit sa pierre pour cette édifice. Il aura d’abord à négocier pour l’électrification de la commune de Rugazi. Il aura aussi à rassembler les natifs de la province lors des travaux de développement communautaire autour de l’idéal d’agrandir la paroisse. Là où se trouvent Dieu et les hommes, tout devient possible, a-t-il déclaré. Il a également promis d’octroyer à la paroisse une grande croix pour signaler la présence de la paroisse.

En guise de réponse, l’Archevêque de Bujumbura a rétorqué qu’il n’est pas de son ressort de délimiter les diocèses. Seul le Pape a la latitude d’opérer les limites des diocèses, les Evêques ont les prérogatives de délimiter les paroisses tandis que les Curés s’occupent des affaires sociales courantes, a détaillé Monseigneur Evariste NGOYAGOYE.

Les cérémonies qui ont été clôturées par le partage d’un vin d’amitié ont été aussi l’occasion d’accorder officiellement le grade d’acolytes à une cinquantaine de fidèles. Huit certificats d’honneur ont été également décernés aux chrétiens dont quatre femmes qui se sont investis pour la naissance de la paroisse.

Comme l’accouchement a été très dur, étant donné qu’il est survenu après 49 ans, la paroisse de Rugazi a offert une génisse à Monseigneur Evariste NGOYAGOYE. En effet, l’idée de fonder la paroisse de Rugazi a germé en 1968 quand Monseigneur Michel NTUHAYAGA était Archevêque de Bujumbura. Son successeur, Monseigneur Simon NTAMWANA a fait renaître le projet qui a été paralysé par la crise de 1993. En fin de comptes, c’est Monseigneur Evariste NGOYAGOYE qui a mené le projet à bon port, en témoignent les cérémonies du jour.

La succursale de Rugazi qui vient de se séparer de la paroisse Saint Pierre de Mubimbi à laquelle était rattachée depuis 1961 a souvent changé de paroisse-mère. Entre 1930 et 1932, la succursale de Rugazi était rattachée à la paroisse Saint Michel de Bujumbura. Par après, elle a été affiliée à la paroisse de Gihanga.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |