Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Le développement au centre des débats des natifs de la Commune natale.

Publié samedi 4 février 2017
parFlorine Mukeshimana
:
JPEG - 86.1 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale et les administratifs au cours de le réunion

Dans son mot d’accueil, l’Administrateur de la Commune Mpanda a présenté brièvement le pas franchi par la Commune en matière de développement et les projets pour l’année 2017. Il s’agit en général des projets de développement communautaire comme la construction des marchés, les écoles publiques, les infrastructures sanitaires, les infrastructures administratives comme les bureaux des chefs des zonaux et collinaires, etc.

Le gouverneur de la Province Bubanza a présenté au Très Honorable Président de l’Assemblée Nationale des projets de la Province. A part la construction des infrastructures communautaires provinciales, la Province de Bubanza veut aussi mettre fin à une mauvaise habitude des enseignants qui se présentent en retard à leurs écoles.

JPEG - 98 ko
Vue partielle des partcipants à la réunion

En effet, toute autorité compétent et tous les citoyens sont appelés à dénoncer ces enseignants qui habitent la ville de Bujumbura pour venir enseigner dans les Communes de Gihanga, Mpanda et Rugazi. Ces enseignants sont la principale cause du mauvais résultat enregistrés dans quelques écoles a déclaré Tharcisse NIYONGABO Le Président de l’Assemblée Nationale Très Honorable Pascal NYABENDA leur a d’abord souhaité les meilleurs vœux pour l’année 2017 et d’ajouter qu’il va s’exprimer comme natif de la commune Mpanda. Il a en outre remercié le Gouverneur de la province Bubanza qui a encouragé les administrateurs communaux d’instaurer un cadre d’échange entre les natifs des communes pour parler du développement. Notre diversité ethnique, religieuse et politique constitue notre richesse a-t-il déclaré. En effet, il faut mettre de côté toutes leurs différences et développer leur commune puisque le développement est pour tout le peuple et non un groupe d’individus. Il a donné l’exemple des hôpitaux, des marchés et des écoles, une fois construite, ils profitent à tout le monde.

JPEG - 72.5 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale s’exprimant au cours de la réunion

Le Très Honorable Pascal NYABENDA s’est aussi exprimé sur les principaux projets de sa commune natale. Il s’agit entre autre de la construction du marché moderne de Musenyi, l’instauration d’une école d’excellence privée, la redynamisation des associations. Il leur a parlé du projet de loi sur les coopératives récemment voté par l’Assemblée Nationale et les a encouragé d’investir dans ces coopératives.

Il faut aussi investir dans les usines de transformations locales et aussi songer à moderniser l’agriculture. Partant de l’expérience acquise lors de sa visite dans les pays arabes et surtout dans l’Etat d’Emirats Arabes Unis ; il a dit qu’il vu des machines d’irrigation peu couteux et qu’il a profité de cette occasion pour s’en procurer un. Si la population avait de telles machines, la sécheresse n’aurait pas causé de dégâts dans la plaine de l’Imbo a-t-il ajouté.

Et pour terminer, le Président de l’Assemblée Nationale a regretté le fait que le centre de Musenyi n’est pas inscrit dans les centres urbains ce qui a des conséquences pour ceux qui veulent contracter des crédits au Fond de Promotion de l’Habitat Urbain. Un autre fait regrettable selon le Numéro Deux Burundais est que la plaine arable tend à disparaitre au profit des maisons. Partant des défis auxquels la commune fait face, les natifs de la Commune Mpanda ont donné leur points de vue pour que la commune réalise un développement durable et les natifs sont appelés à un contribuer pour la réalisation de ces projets. Les jeunes ont présenté un projet d’une radio communautaire mais jusqu’à présent le manque des financements constitue un réel défi. Les jeunes ont aussi un projet de construire un centre des jeunes qui contribuera à l’encadrement des jeunes en vacances et des jeunes en état de chômage. en clôturant la réunion, le Président de la Chambre Basse du Parlement a fait savoir que toutes ces projets sont réalisables si les natifs sont unis et solidaires.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |