Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Le Président de l’Assemblée Nationale s’associe à la population de la Commune Mpanda dans les travaux de développement communautaire

Publié samedi 3 mars 2018
parFlorine Mukeshimana
:
JPEG - 61.4 ko
Coupure du ruban par le Président de l’Assemblée Nationale

Les écoles de formation professionnelle sont les véritables gages de développement et chaque pays doit les privilégier, c’est du moins les propos du Président de l’Assemblée Nationale Très Honorable Pascal NYABENDA lors d’une visite qu’il a effectué dans la commune de Mpanda en Province de Bubanza, samedi 3 mars 2018. Il venait d’inaugurer officiellement le Centre de Formation Professionnelle et s’est joint aussi à la population du chef- lieu de la Commune Mpanda dans les travaux de développement communautaire.

JPEG - 70.1 ko
Très Honorable Pascal NYABENDA mélange le béton

Les travaux consistaient à la construction du chainage inférieur d’un centre de lecture et d’animation culturelle. Dans son mot d’accueil, le gouverneur de la Province Bubanza Tharcisse NIYONGABO est revenu sur l’importance des centres de lectures. La lecture des livres aidera les jeunes à acquérir plus de connaissances et à développer leurs capacité intellectuelle, a-t-il déclaré. De tels centres seront donc construits dans toutes les communes de la Province Bubanza, la Commune Bubanza l’a déjà construits et il est fonctionnel, la Commune de Gihanga l’a aussi construit mais ce dernier n’est pas encore équipé et la commune Rugazi a débuté les travaux de construction de ce centre. Le gouverneur de la Province Bubanza a alors interpellé les administrateurs des communes restantes de procéder à la construction de ces centres. S’adressant à la population, Très Honorable Pascal NYABENDA Président de l’Assemblée Nationale est revenu sur le rôle des écoles de métiers dans le développement des pays.

JPEG - 54.6 ko
Le Numéro Deux Burundais visite les salles de classe

D’abord, a-t-il fait savoir, le Centre de Formation Professionnelle de Mpanda a été construit grâce aux fonds que l’Etat du Burundi alloue aux communes pour leur développement. Deux sections à savoir l’électricité et la soudure seront disponibles à cet établissement. Le Numéro Deux Burundais a fait savoir qu’il y a des jeunes qui sont formés mais qui manquent du travail puisqu’ils n’ont pas fait les écoles de métiers. Même si il y a des gens qui méprisent ces écoles, elles sont la base du développement de tous les pays partout au monde, a-t-il indiqué. Celui qui maîtrise un métier trouve un emploi partout où il va, ce qui n’est pas le cas pour d’autres formations professionnelles. Il a alors lancé un appel aux jeunes qui sont au chômage de faire des travaux génératrices de revenus sans pour autant recourir aux grands capitaux. Cependant, le Centre de Formation Professionnelle de Mpanda accuse un manque d’enseignants. Concernant les fonds qui sont octroyés aux communes par le gouvernement du Burundi, Très Honorable Président de l’Assemblée Nationale a insisté sur le fait que ces fonds doivent contribuer au développement des natifs de la commune. Sur ce fait, les natifs doivent créer des associations pour qu’ils puissent entrer en compétition avec d’autres entrepreneurs. Cela permettra de barrer les entrepreneurs venant de Bujumbura mais tout dépendra de la manière dont les natifs s’organiseront pour entrer en compétition.

JPEG - 43.7 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale s’adressant à la population présente

Le Président de l’Assemblée Nationale a aussi parlé des projets qui seront exécutés dans la Province de Bubanza. Il s’agit d’abord de l’extension du marché de Musenyi avec le financement de la Banque Mondiale et le pavage des routes du chef-lieu de la province où environs 4 km seront pavés. Le Numéro Deux Burundais a aussi parlé des récentes déclarations du Commissaire aux Droits de l’Homme aux Nations Unies qui a affirmé que le Burundi est un abattoir des êtres humains. Ce langage d’un si haut fonctionnaire onusien est très déplacé et ne lui honore pas, a-t-il déclaré. Il a ajouté que le Burundi est en train d’être terni par ceux qui devraient le protéger.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |