Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Le Président de l’Assemblée Nationale octroie les vivres à l’association « Dukunde igihugu twiteze imbere »

Publié mardi 29 août 2017
parChristine Nahimana
:

5Kg de haricot et 5Kg de riz, telle est la ration que chaque membre de l’association « Dukunde igihugu twiteze imbere » recevait mardi 29 août 2017 des mains du Président de l’Assemblée. Au total, 120 personnes ont été sélectionnées par l’association pour bénéficier de ce don à l’ECOFO de Muramba, c’est en commune et province de BUBANZA. Les critères de choix étaient la vulnérabilité et l’assiduité aux activités de l’association.

JPEG - 134.9 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale en train d’effectuer les travaux communautaires

Après les travaux de réhabilitation de la route Bubanza -Ngara, l’Administrateur de Bubanza a remercié le Président de l’Assemblée Nationale pour sa contribution combien louable quand il s’agit d’appuyer les populations de sa circonscription. Monsieur François KAZOVIYO a en effet rappelé que le Très Honorable Pascal NYABENDA a aussi été d’un grand secours pour la réhabilitation de deux ponts sur les routes qui aboutissent au chef-lieu de la province. Il s’agit du pont de la localité de Kidahwe qui avait été endommagé par les pluies diluviennes et du pont sur la route de Ruvyuko, a-t-il détaillé. Et de féliciter les populations pour avoir élu des représentants du peuple dignes de ce nom. Pour sa part, le Conseiller Principal du Gouverneur de province, qui avait représenté son chef hiérarchique, s’est réjoui de l’air bien portant affiché par ces populations qui s’adonnent par ailleurs aux activités de l’association. Beaucoup de chantiers nécessitent encore votre concours, a insisté monsieur Astère NITUNGA avant d’énumérer les travaux visant l’augmentation de la production et l’opérationnalisation des systèmes d’irrigation dans les communes de Bubanza, Mpanda et Rugazi. Il a alors invité le Président de l’Assemblée Nationale de venir de rendre compte de toutes ces réalisations au cours des vacances parlementaires qui pointent déjà à l’horizon. Malgré que la sécurité soit relativement bonne, il a quand même exhorté les populations à ne pas dormir sur les lauriers du moment qu’elles sont à proximité de la réserve naturelle de la Rukoko. Il a alors appuyé ses propos par le récent attentat, sans succès, du Gouverneur de province, au niveau de cette localité.

JPEG - 100.1 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale s’adressant à la population

Avant d’être rehaussé à la tête de l’Assemblée Nationale, le Très Honorable Pascal NYABENDA a d’abord été élu comme Député dans cette circonscription de Bubanza, a confié le Numéro Deux Burundais comme pour remercier son électorat. En guise d’excuses pour ne pas visiter souvent cette localité, le Président de l’Assemblée Nationale s’était muni d’une aide en vivres, minime eu égard aux populations nécessiteuses, a-t-il lui-même reconnu avant d’affirmer que c’est le geste qui compte. Le but de ma visite, a-t-il encore expliqué, est d’encourager l’association « Dukunde igihugu twiteze imbere » dont les membres portent des houes alors que la saison sèche bat son plein. Même la dénomination de l’association en dit long, s’est-il réjoui en démontrant que l’amour de la patrie est le tremplin de tout progrès. Il a aussi profité de l’occasion pour prodiguer des conseils aux membres qui sont du reste regroupés en équipes de 30 personnes. Il vaut mieux élargir votre champ de travail, a-t-il déclaré en démontrant qu’en s’associant pour cultiver un vaste champ d’un des leurs, les membres de l’association y gagneraient en termes de revenus qui auraient profité, le cas échéant, aux autres personnes. Il a aussi démontré que, avec l’opérationnalisation de la microfinance Tujane, les membres de l’association seraient les premiers servis dans cette institution financière, fruit de l’initiative des natifs de la province. Le Président de la Chambre basse du Parlement burundais a également inspiré aux membres de l’association l’idée de s’atteler à la fabrication des briques cuites. Cette activité serait bénéfique en ce moment où le Gouvernement alloue chaque année un budget de 500 million à chaque commune. Les communes sont donc des clients potentiels avec leur programme de construction des infrastructures sociales comme les écoles et les centres de santé, a-t-il révélé en démontrant que les ménages des membres et l’association profiteraient tous de cette situation. Il a également fait un clin d’œil aux leaders de l’association qui devraient déjà concourir pour le Stade de Bubanza en construction et qui nécessite de ce fait beaucoup de briques au niveau des colonnes et des dalles. Abordant le volet social, le Président de la Chambre basse du Parlement burundais a insisté sur deux aspects. D’abord, les boissons prohibées qu’il assimile au poison, raison pour laquelle l’administration à la base traque toujours les fabricants. Elle ne le fait pas par méchanceté mais, a-t-il nuancé, pour préserver ma santé des citoyens. Ensuite, la polygamie qui est source d’insécurité. Non seulement les enfants tentent d’assassiner leurs parents mais aussi les frères se rentrent dedans à cause des conflits fonciers.

JPEG - 138.4 ko
Vue partielle de la population

Mais qu’à cela ne tienne, a-t-il quand même calmé les esprits en démontrant que cette forte démographie peut se transformer, à bon escient, en atout. Il a illustré ses propos en révélant le cas du Gabon dont la superficie est 10 fois supérieure à celle du Burundi mais dont la population se compte à un million et demi d’habitants. Seulement, a-t-il nuancé, il ne sied pas de se créer des ennuis sciemment. Même si les autorités administratives ont affirmé que la paix et la sécurité règnent sur toute l’étendue de la province, le Numéro Deux Burundais a conseillé la vigilance aux populations de Bubanza. Les fauteurs de troubles n’ont encore désarmé, surtout que le pays s’achemine doucement vers les échéances électorales de 2020. Il faut surveiller tous les mouvements des gens et dénoncer même les suspects. Le Très Honorable Pascal NYABENDA a clôturé son allocution par l’appel lancé par le Président de la République de contribuer pour les échéances électorales de 2020. Et de solliciter le concours de l’association « Dukunde igihugu twiteze imbere » mais aussi de tout un chacun. Oui aux appuis des Occidentaux, non à la domination. C’est ça l’indépendance véritable ! a conclu le Président de l’Assemblée Nationale.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |