Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Le Président de l’Assemblée Nationale prend part à une croisade du MAC.

Publié dimanche 25 juin 2017
parChristine Nahimana
:

« L’unité dans la diversité », tel est le thème de la croisade de prière de deux jours organisée par le Ministère Africain de Compassion, MAC en sigle. A l’occasion de la clôture de cette 2ème édition de 2017, différentes personnalités du pays en tête desquelles le Président de l’Assemblée Nationale, avaient répondu présentes.

JPEG - 116.6 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale et son épouse en train de louer le Seigneur

Pourquoi cette fièvre électorale observée au Burundi au cours des échéances électorales ? Tous les dix ans, des chicaneries éclatent au Burundi, est-ce une fatalité ? Une lueur d’espoir a été nourrie sur la période allant de 2005 à 2015. Mais tout est tombé dans l’eau avec les insurrections de 2015. Pourtant, la diversité était en harmonie au sein du Gouvernement, du Parlement, des Corps de Défense et de Sécurité !, s’est étonné MAC qui a finalement trouvé quelques éléments de réponses.

Il s’agit bel et bien d’un combat spirituel qui ne peut être vaincu que par des prières intensives, a confié le Représentant légal de MAC. Se basant sur l’adage selon lequel « En toutes choses, le malheur est bon », Monsieur Aimé-Pascal NDUWIMANA a démontré que le questionnement précédent a permis la mise sur pied du MAC qui a pour mission de prier pour l’Eglise et le Burundi.

JPEG - 59.1 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale s’adressant aux chrétiens

Pour le Maire de la ville de Bujumbura, c’est un honneur pour la capitale d’abriter ce genre de prières. L’Honorable Freddy MBONIMPA a également salué la contribution des évangélistes en matière de consolidation de la paix et de la sécurité. Il a cité le cas d’un évangéliste qui a dénoncé un comportement à l’encontre des mœurs du pays qui s’affichait à la localité de Gisyo. Par contre, a-t-il déploré, certains évangélistes ont été attrapés en fragrant délit comme producteurs de boissons prohibées lors de la campagne contre les débits de ces boissons.

Quant au Médiateur burundais, il a lui aussi démontré que les évangélistes épaulent l’Institution de l’Ombudsman en résolvant pacifiquement les conflits au lieur de pousser les citoyens à introduire leurs dossiers en justice. L’Honorable Edouard NDUWIMANA a aussi relevé un autre point d’intersection entre son Institution et les Evangélistes. Il s’agit de la préparation pour les élections apaisées de 2020. Il n’a pas manqué de faire un clin d’œil aux Eglises. Dans leur prédication, a-t-il démontré, au lieu d’insister sur les méfaits des péchés, ils s’éternisent plutôt sur les miracles relatifs au bien-être.

JPEG - 108.1 ko
Vue de profil des Chrétiens

Dans son allocution, le Président de l’Assemblée Nationale a témoigné de trois priorités en matière de foi.

D’abord, le Très Honorable Pascal NYABENDA a fait de l’amour du prochain son cheval de bataille. Pour être franc, il a avoué puiser cet acquis dans la culture burundaise. Tout en déplorant que cette qualité légendaire des Burundais est aujourd’hui altérée par la modernité, il a démontré que là où règne l’amour fraternel, l’unité devient une suite logique.

Ensuite,le Numéro Deux Burundais a parlé de l’humilité.Si un homme monte d’échelons soit sur la scène politique ,soit dans les affaires commerciales il se prend pour un génie au lieu de rendre grâce à Dieu en volants au secours des démunies ,a t- il déploré,comme pour démontrer que les hommes ont une mémoire courte.

Enfin, le Président de la Chambre basse du Parlement burundais reste confiant. Quand il s’adresse à Dieu d’une façon particulière, Dieu l’a toujours exaucé, s’est-il réjoui en précisant qu’il garde toujours espoir même dans les moments critiques. Et de se rappeler son calvaire sur son chemin d’exil quand le bateau a failli couler, il a souri en direction de son épouse qui tenait dans ses bras un enfant de cinq mois en lui disant : « Du calme ». Dieu aidant, en fin de compte, ils sont arrivés à bon port sains et saufs.

En clôturant la Croisade, Pasteur Arthémon….. de l’Eglise Vivante de Jabe a démontré combien nous sommes esclaves des coutumes qui nous privent même de notre liberté. Heureusement, s’est-il réjoui, que Jésus-Christ a brisé ces barrières.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |