Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Le Président de l’Assemblée Nationale rencontre les administratifs et les cadres de la province Kayanza.

Publié vendredi 19 mai 2017
parNikiza Providence
:

Les vacances parlementaires constituent un moment propice pour les élus de se rapprocher de leur électorat. C’est dans ce cadre que le Président de la chambre Basse du Parlement le Très Honorable Pascal Nyabenda a effectué une visite de travail en province Kayanza en dates du 17 au 18 mai 2017 pour rencontrer la population de cette circonscription. Le 18 mai 2017, le Président de l’Assemblée Nationale a tenu une réunion à l’endroit des administratifs et les cadres de la province Kayanza . Au cours de cette rencontre le débat était centré sur les questions liées à la vie du pays en générale et le patriotisme en particulièrement.

JPEG - 125.5 ko
Vue partielle des participants

Le gouverneur de la province kayanza a dans son mot de bienvenue fait savoir que la paix et la sécurité sont une réalité sur toute l’étendue de sa province. La population de Kayanza cohabite pacifiquement dans sa diversité s’est-il réjoui. Cependant, il déplore le que il se fait encore remarquer dans certaines localités de cette province des cas de violence basée sur le genre, le concubinage et la polygamie. Il a également parlé de l’existence dans cette province des groupes des bandits armés qui volent dans les ménages et dans les magasins et de signaler que les forces de l’ordre sont à l’œuvre pour démanteler ces groupes armés.

Le gouverneur de la province Kayanza s’est aussi inquiété de la fraude de certains produits qui se remarque ces derniers jours dans cette province. Il a précisé que l’exportation clandestine du café et des minerais vers les pays voisins est devenue monnaie courante en comme Kabarore, avant de regretter le fait que certains administratifs sont de mèche avec les fraudeurs. Il a ainsi signalé que tous les services concernés sont en train de faire de leur leurs mieux pour pallier ce problème aussi sérieux qui, une fois persister pourra même faire chuter l’économie du pays. Que ça soient les fraudeurs et ceux qui sont complices auront le même sort et seront tous traduits devant la justice a-t-il renchéri.

JPEG - 75.2 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale dirigeant une réunion

Dans son allocution le Président de l’Assemblée Nationale Très Honorable Pascal Nyabenda a d’abord félicité la population de Kayanza qui, pendant les moments difficiles qu’a traversé le Burundi en 2015 est restée unie et sereine. Avant d’entre dans le vif du sujet du jour, le Numéro Deux Burundais a parlé du rôle et du fonctionnement de l’Assemblée Nationale, la seule institution qui représente la population en son entièreté. Le Très Honorable Pascal Nyabenda a indiqué que les élus du peuple ont pour tâches principales de voter les lois et de contrôler l’action gouvernementale.

Ainsi a-t-il expliqué, avant de passer à l’approbation d’un tel ou tel autre projet de loi, ce dernier doit passer par différentes étapes et de signaler qu’il existe huit commissions permanentes qui doivent d’abord étudier à fond les projets de lois envoyés par le gouvernement. C’est à ce même niveau où l’Assemblée Nationale a besoin de la contribution de la population en ce qui concerne les amendements de certains articles des projets de lois en cours d’analyse a renchéri le Très Honorable Pascal Nyabenda. D’ailleurs, a-t-il révélé, la population a le plein droit de suivre les activités des Honorables Députés en plénière dans l’hémicycle, mais malheureusement elle n’est pas au courant.

Le Président de l’Assemblée Nationale a pris cette occasion pour inviter la population à s’organiser pour qu’elle puisse un jour visiter l’Assemblée Nationale et assister à ses activités. Le Numéro Deux Burundais est revenu sur le patriotisme qui doit caractériser chaque citoyen digne de son nom. Il a fait savoir que le patriotisme reflète beaucoup de chose allant dans le sens de protéger l’intérêt supérieur de la nation et de signaler que cela touche tous les secteurs de la vie du pays. Poursuivant dans le même ordre d’idée, le Numéro deux burundais a mis un accent particulier sur le secteur économique où il précisé que la lutte contre la fraude, la corruption et le payement des taxes et autres sont parmi les facteurs majeurs qui justifient que un tel ou tel autre citoyen a un esprit patriotique.

Concernant la fraude des minerais et du café rapportée dans la commune Kabarore comme l’a signalé le gouverneur de la province Kayanza ,le Président de l’Assemblée Nationale a demandé aux habitants de cette commune de ne pas donner la priorité à leurs propres intérêts en enfonçant le pays dans l’extrême pauvreté mais plutôt de penser avant tout à l’intérêt de la nation. Ce ne sont que les pays destinataires de ces produits frauduleux qui en profitent au moment où notre pays connait une perte énorme a précisé le numéro Deux Burundais , avant de signaler que ces fraudeurs sont en train de contribuer à la déstabilisation du pays car ces produits pourraient générer des devises dont le pays a besoin.

Et de démontrer que cela constitue un handicap majeur à la croissance économique du pays. Il a ainsi demandé à la population de Kayanza de travailler étroitement avec l’administration, les forces de l’ordre et les agents de la brigade spéciale anticorruption pour éradiquer cette mauvaise pratique, et d’exhorter à cette population à toujours dénoncer tous ceux qui s’adonnent à la fraude et à la corruption.

Le Président de la Chambre Basse du Parlement a aussi évoqué la question de la pénurie de carburant qui fait sujet d’actualité. Il a expliqué qu’il y a plusieurs facteurs liés à cette pénurie. Ainsi a-t-il confié l’offre est inférieure à la demande et cela étant la cause majeur de ladite pénurie. Malgré tout cela, le Très Honorable Pascal NYABENDA a tranquillisé la population et a révélé tous les services concernés sont à l’œuvre, et d’ici quelques jours une solution durable sera trouvée a-t- il renchéri. Le numéro Deux Burundais a aussi évoqué la question de la maitrise de la démographie et de demander à la population de Kayanza de pratiquer le planning familiale d’autant plus que cette province est le plus peuplé du pays.

JPEG - 91 ko
Vue de profil des participants

Tous les intervenants sont revenus sur la commercialisation du café, et ont souhaité que la filière café soit dé privatisée l’une des meilleurs solutions de lutter contre l’exportation illicite du café. Ils ont également demandé la décentralisation des certains services au niveau de l’OBR pour faciliter le payement de certains documents qui se fait uniquement à Bujumbura. Les chefs collinaires ont eux aussi soulevée leur problème lié au manque de moyen de déplacement moyen de déplacement ce qui constitue un handicap dans l’accomplissement de leurs tâches.

Répondant aux questions des intervenants liées à la filière café, le Numéro Deux Burundais a promis de faire de son mieux, avant de signaler qu’il va contacter tous les services concernés afin d’y apporter une meilleur solution. S’agissant de la décentralisation des services de l’OBR le commissaire à l’OBR chargé des questions fiscales qui a participé à cette réunion a tranquillisé la population et a indiqué que bientôt ce problème sera résolu. Sur la question du déplacement des chefs des collines le Très Honorable Pascal Nyabenda a proposé que l’administration communale puisse s’en occuper en attendant que cette question soit soumise aux services habilités.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |