Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Le Président de l’Assemblée Nationale préside les cérémonies de célébration du 26ème anniversaire de la Charte de l’Unité Nationale à Bubanza.

Publié lundi 6 février 2017
parArlette Akimana
:
JPEG - 102.5 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale participant à la messe

Chaque 5 Février, le peuple burundais célèbre la Charte de l’Unité Nationale, adoptée en 1991. Cette année, cette date est tombée un dimanche, et le Gouvernement a décidé que la fête de l’Unité Nationale sera célébrée le lendemain lundi 6 Février 2017. Le Président de l’Assemblée Nationale Très Honorable Pascal NYABENDA, a donc présidé ces cérémonies en province Bubanza, des cérémonies qui ont eu lieu en commune Mpanda.

Elles ont débuté par une messe célébrée à l’Eglise paroissiale de Gifurwe, qui a été dite par l’évêque du diocèse catholique de de Bubanza, Mgr Jean NTAGWARARA.

JPEG - 64 ko
Mgr Jean NTAGWARARA pendant son homélie

Dans son homélie, Mgr Jean NTAGWARARA a insisté sur trois piliers de l’unité qui sont, selon lui, la liberté, le respect des Droits de l’Homme, la justice et l’amour. Il a indiqué que nous avons tous été créés à l’image de Dieu et que c’est notre plus grande fierté, mais que nous avons sali cette image de Dieu qui est en nous lors des crises et conflits ethniques que le Burundi a connu pendant des décennies.Nous étions donc malades. Il s’est basé sur l’histoire biblique de la dame qui était malade et qui est parvenu à toucher Jésus dans la foule et a indiqué que nous pouvons aussi guérir si nous touchons Jésus. Comment alors pouvons-nous le toucher ? Il a indiqué que Jésus est le chemin et la vérité et qu’avant de monter au ciel, il nous a dit qu’il est avec nous jusqu’à la fin du monde. Nous devons donc témoigner de lui par nos actes.Il ajouté que la Charte de l’Unité Nationale n’a pas été facile à adopter, d’où il faut la sauvegarder.

JPEG - 116.5 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale et son épouse déposant une gerbe de fleurs au monument de l’Unité

Après la messe, les cérémonies se sont poursuivies à la Place de l’Unité au chef-lieu de la commune Mpanda où il y a eu dépôt de gerbes de fleurs, d’abord par le Président de l’Assemblée Nationale et son épouse, le Gouverneur de la province Bubanza et la ministre ayant les affaires de la Communauté Est Africaine dans ses attributions qui parraine la province de Bubanza, les représentants du parti CNDD-FDD et enfin les représentants de la coalition COPA.

Après la Place de l’Unité, la suite des cérémonies a eue lieu au stade de Mpanda où un long défilé a suivi. Ce défilé a été ouvert par le personnel des bureaux administratifs de la province Bubanza, suivi par le personnel de l’Assemblée Nationale qui était venu participer à ces cérémonies en nombre important. Des employés des secteurs publics et privés œuvrant à Bubanza ont aussi participé à ce défilé ainsi que des conducteurs de taxi-vélos et taxi-motos.

JPEG - 120.7 ko
Vue de la tribune d’honneur

Dans son mot d’accueil, le Gouverneur de la province Bubanza Tharcisse NIYONGABO, a indiqué que la population de Bubanza est unie, qu’il n’ya pas de considérations ou conflits ethniques au sein de la société. Le grand problème actuel c’est la faim causée par la forte sécheresse qui a caractérisé la saison culturale A, plus de 3000 ménages ne peuvent plus se trouver à manger et doivent être assistés, a ajouté le Gouverneur NIYONGABO. Il a remercié le Président de l’Assemblée Nationale qui ne cesse d’appuyer ces ménages et d’autres qui l’ont déjà fait. Il a aussi indiqué que la population fait preuve d’un esprit de solidarité et que ceux qui ont beaucoup plus de moyens donnent à manger à ceux qui n’ont pas de vivres. Le Gouverneur Tharcisse NIYONGABO a fait savoir que cette situation de famine les interpelle à changer de comportement et a demandé à la population de faire face, la prochaine fois, aux changements climatiques en irriguant leurs champs par l’eau des rivières.

JPEG - 74.8 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale entrain de présenter le mot du Gouvernement

A son tour, le Président de l’Assemblée Nationale a présenté le mot du Gouvernement à l’occasion de cette fête, qui a été lu dans toutes les provinces du pays. Ce mot met un accent particulier sur la bonne cohabitation qui a toujours existé entre peuple burundais avant la colonisation, même s’ils appartenaient à différents clans. Ils se partageaient la bière, s’offraient des vaches, se mariaient entre eux, sans distinction ethnique. Mais avec la venue des colonisateurs, cette unité a été entachée par les divisions ethniques. Le Gouvernement du Burundi demande que le peuple burundais tienne compte de l’héritage de nos ancêtres.

JPEG - 109.6 ko
Vue du personnel de l’Assemblée Nationale entrain de défiler

Et pour que l’unité soit sauvegardée, il faut des enseignements en rapport avec l’unité nationale, il ne faut jamais considérer l’appartenance ethnique de son compatriote, il faut que nous soyons tous fiers d’être appelés burundais, il faut insérer le thème de l’unité dans le programme de formation patriotique mais aussi sauvegarder les bonnes coutumes et traditions qui ont caractérisé nos ancêtres.

Ces cérémonies ont aussi été agrémentées par les danses folkloriques qui ont égayé le public.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |