Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Contrôle de l’Action gouvernementale

Le Premier Vice-président de la République présente devant le Parlement en Congrès les réalisations du Gouvernement dans les domaines relevant du secteur de sa coordination pour le deuxième semestre 2016.

Publié mardi 14 mars 2017
parChristine Nahimana
:

« C’est au Ministère chargé de la Bonne Gouvernance et du Plan que revient la tâche de vulgariser les Objectifs du Développement Durable, ODD en sigle ». C’est ce qu’a déclaré le Premier Vice-président de la République. Monsieur Gaston SINDIMWO s’exprimait lundi 13 mars 2017 à l’hémicycle de Kigobe devant le Parlement réuni en Congrès. Il présentait en effet les réalisations du Gouvernement pour le deuxième semestre 2016 dans les domaines relevant du secteur de sa coordination.

JPEG - 57.2 ko
Vue d’ensemble des Membres des Bureaux de Deux Chambres du Parlement

Les 17 objectifs de l’ODD constituent un programme mondial. Mais les Parlementaires s’étonnent que la plupart de gens les ignorent, alors que le Gouvernement doit les opérationnaliser. Ils ont alors proposé que le Gouvernement informe ses cibles en matière de vulgarisation pour que le Parlement, si jamais il entame ce processus, ne se dirige pas vers les mêmes groupes. Pour le Premier Vice-président de la République, et les Membres du Gouvernement, et les Parlementaires, tout ce monde a besoin d’être sensibilisé en cette matière.

Parlant des grandes réalisations des ministères relevant de la coordination de la Première Vice-présidence de la République, Monsieur Gaston SINDIMWO a révélé qu’un montant de 1.058.978.442 FBU a été perçu pour le compte du trésor dans le secteur de la sécurisation foncière. Cette somme a été générée par la livraison de 2.357 titres fonciers, le traitement de 457 contrats de location, 41 cas de vente publique, 531 dossiers de transfert et l’enregistrement de 998 dossiers bancaires.

JPEG - 40.3 ko
Le Premier Vice Président de la République présentant le rapport semestriel

Il a aussi parlé de 75 arrêts rendus par la Cour anti-corruption et 24 dossiers exécutés qui ont permis l’entrée, dans la caisse du trésor public, d’un montant de 94.270.583 FBU. Ce montant collecté sur une période de six mois est insignifiant au regard des cas de corruption qui s’opèrent au jour le jour, ont fait remarquer les Parlementaires qui conseillent plutôt de doubler de rigueur dans la lutte de ce fléau. D’un autre côté, 21 Magistrats ont été sujets de poursuites administratives et judiciaires, a également confié le Premier Vice-président de la République avant d’ajouter que l’Inspection Générale de l’Etat (IGE) éprouve des difficultés dans la réalisation de ses missions de contrôle et d’audit au sein de l’OBR. Celui-ci lui a refusé catégoriquement l’accès à ses dossiers. C’est une honte que de voir des chicaneries au sein de deux services de l’Etat !, ont jugé les Parlementaires qui ont aussi fait un clin d’œil au Gouvernement d’orienter la formation patriotique aux insurgés de 2015, plutôt que vers des institutions paisibles comme l’ISCAM et l’UPG.

JPEG - 398.9 ko
Vue partielle des Membres du Gouvernement

Par ailleurs, le Ministère de la Fonction publique, du Travail et de l’Emploi a inspecté 100 dossiers et 803 diplômes des fonctionnaires et agents civils de l’Etat dans 9 provinces pour les secteurs de l’enseignement et de la santé publique et détection de 693 fonctionnaires payés sans être au service et 18 cas de diplômes frauduleux. Un montant de 523 640 904 FBU a été récupéré pour le compte du Trésor Public. Toujours dans ce domaine, les fonctionnaires et agents civils de l’Etat ont reçu depuis janvier 2016 une indemnité d’ajustement des disparités salariales dans le secteur public : le Gouvernement a disponibilisé 20 milliards pour cette activité. Dans le souci de rajeunir l’armée, il a été procédé au recrutement de 109 candidats officiers dont 8 filles, 366 candidats sous officiers dont 21 filles et 1.100 hommes de rang dont 73 filles et 23 Batwa.

Au niveau des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale, le Premier Vice-président de la République a fait savoir qu’avec la Banque Mondiale, trois projets ont été signés pour un montant de 102 millions de dollars américains ( Projet de renforcement des capacités institutionnelles pour l’efficacité gouvernementale : 22 millions ; Projets d’urgence pour la résilience des infrastructures : 25 millions et Projet d’appui à l’amélioration de la productivité du secteur café : 55 millions de dollars). Ce ministère est également exhorté d’analyser l’octroi des bourses qui est un moyen détourné de « voler » au pays ses intellectuels. Ils vont à l’étranger mais ne reviennent jamais au pays. Mais d’autres opinions ont conseillé d’analyser le problème dans les deux sens. En effet, ont-ils expliqué, des étudiants rentrent au pays au terme mais ne sont pas traités à leur juste valeur. Déçus, ils noient leurs soucis dans l’alcool.

JPEG - 65.9 ko
Vue de profil des Parlementaires

Les Parlementaires ont également exprimé le souhait de voir disparaître définitivement les camps de déplacés qui sont sources de frustrations pour ceux qui ont perdu leur potion de terre où sont justement érigés ces camps alors que les déplacés disposent des champs dans au moins deux endroits différents, d’abord dans leur milieu d’origine, ensuite au camp de déplacés. Les Représentants du peuple ont aussi attiré l’attention du Gouvernement sur le danger que constituent la production et la consommation des boissons prohibées. Les agents de l’ordre connaissent les coins de production mais font semblant de les ignorer, soit qu’ils sont eux-mêmes friands, soit qu’ils sont corrompus. Des fois, la corruption dépasse même les limites. Les consommateurs n’hésitent même pas à profaner les cimetières. Ils trompent la vigilance des agents de l’ordre en transportant les pots des boissons sur des civières comme s’ils allaient enterrer le leur. Arrivés au cimetière, ils se partagent la boisson.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |