Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Contrôle de l’Action gouvernementale » Commission d’enquête

La prévention des risques et la gestion des catastrophes naturelles au coeur des débats à l’Assemblée Nationale

Publié jeudi 24 avril 2014
parKabura Elidad
:

Restitution du rapport de la descente de la Commission Permanente de l’Agriculture, de l’Elevage, de l’Environnement et du Développement Communal sur les conséquences néfastes des catastrophes naturelles sur l’environnement et les routes qui lient la villes de Bujumbura aux autres villes du pays

Le rapport que l’Assemblée Nationale a suivi en séance plénière du 23 avril 2014 retrace les conséquences des pluies diluviennes de la nuit du 9 au 10 février 2014 sur les quartiers du nord de la ville de Bujumbura et les communes voisines de la province de Bujumbura. Les inondations ont causé pas mal de dégâts matériels et humains tels que décrits dans le rapport.

Les observations faites par sur terrain par les membres de la Commission Permanente de l’Agriculture, de l’Elevage, de l’Environnement et du Développement Communal font état de la démolition des ouvrages publics qui nécessitent une réhabilitation pour éviter le pire. L’extraction anarchique des carrières sans la remise à l’état de la partie ouverte, l’extraction excessive et incontrôlée du gravier, du sable, du moellon dans les rivières sont aussi signalés dans le rapport comme étant les actions qui sont à l’origine de la dégradation de l’environnement.

Les rivières non protégées par les arbres pour stabiliser les berges, les routes non protégées, l’attribution anarchique des parcelles, les mauvaises canalisations, le non respect de la loi, les montagnes non protégées qui surplombent la ville de Bujumbura, la mauvaise planification de la ville, la mauvaise gestion des ordures, l’éboulement des montagnes, l’obstruction des caniveaux, sont parmi les causes des inondations qui menacent la ville de Bujumbura et les routes qui la lient avec l’intérieur du pays.

JPEG - 445.8 ko
Les Hon.Députés lors de la séance de restitution

Beaucoup de recommandations ont été formulées par les députés. Certaines d’entre entre elles sont notamment les études techniques d’aménagement de la région de Mirwa qui doivent être menées en vue de stabiliser la dynamique fluviale qui est à l’origine des inondations de la ville de Bujumbura. Les députés demandent aussi une sensibilisation de la population à l’entretien des infrastructures publiques, à la gestion de l’eau et à l’assainissement de leur environnement.

Pour plus de détails sur la descente des membres de cette Commission permanente dépêchée sur terrain pour constater les conséquences néfastes des catastrophes naturelles sur l’environnement et les routes qui lient la villes de Bujumbura aux autres villes du pays, cliquez sur l’icône ci-dessous :

PDF - 190.2 ko
Rapport de la descente de la Commission
 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |