Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Commentaires de la Cour des comptes sur le Projet de loi de Budget Général de l’Etat, Exercice 2018.

Publié mercredi 29 novembre 2017
parChristine Nahimana
:

7.557.560.000 FBU, c’est le montant que fait apparaître un nouveau produit intitulé « Office Burundais des Mines et de Carrières » au niveau des produits exceptionnels dans la loi de Finances 2018. C’est le constat de la Cour des comptes, si on en croit les propos du Président de cette Institution. Monsieur Elysée NDAYE commentait en effet le Projet de loi de Budget général de l’Etat, Exercice 2018 au cours de la séance plénière de mercredi 29 novembre 2017.

JPEG - 71 ko
Le Président de la Cour des comptes faisant des commentaires surle Projet de loi de Budget général de l’Etat, Exercice 2018

Même si la Cour recommande au ministère ayant les finances dans ses attributions d’éclairer le Parlement sur la base de calcul de ce montant inscrit en loi de Finances 2018, elle encourage quand même le Gouvernement à la reconduction des mesures budgétaires qui ont pu produire un impact budgétaire réel sur les recettes. Il s’agit entre autres de l’augmentation de la taxe de consommation sur la bière limonade et Eau minérale, la taxe de consommation sur carburant, la taxe anti-pollution sur les véhicules usagés de plus de 10 ans, les impôts locatifs et la surtaxe de 50% de la valeur en douane sur les sachets en plastique importés, a détaillé le Président de la Cour des comptes.

Par ailleurs, a-t-il précisé, les ressources du Budget Général de l’Etat exercice 2018 sont estimées à 1 224 125 399 430 FBU contre 1 152 765 657 245 FBU en 2017, soit un accroissement de 71 359 742 185 FBU, c’est-à-dire 62%. Il a aussi signalé que l’analyse de l(exécution du budget à fin septembre 2017 a montré que certains ministères et institutions ont sollicité des crédits supplémentaires pour faire face à des dépenses pressantes et habituelles, ce qui montre que les budgets qui leur étaient alloués n’étaient pas suffisants.

JPEG - 128.4 ko
Vue de profil des Honorables Députés

Est-ce que le Président de la Cour des comptes et le Ministre ayant en charge les finances se concertent avant de formuler ces commentaires ?, ont voulu savoir les Députés.

Pour Monsieur Elysée NDAYE, le Ministre du Budget, des Finances et de la Privatisation reçoit une copie de ces commentaires. Sinon, a-t-il renchéri, les informations contenues dans son rapport sont tirées du Projet de Loi de Finances qui trouve à son tour les données au Ministère du Budget, des Finances et de la Privatisation et à l’Office Burundais des Recettes. En outre, a-t-il ajouté, il n’attend pas la réaction du Membre du Gouvernement pour assister et éclairer le Parlement.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |