Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Missions à l’étranger

Clôture de la 25ème Assemblée Générale de l’APF, région Afrique

Publié samedi 27 mai 2017
parArlette Akimana
:
JPEG - 59.9 ko
La Délégation burundaise à Rabat

A la fin de la 25ème Assemblée Générale de l’APF région Afrique, un communiqué final a été produit. A propos de la situation politique et sécuritaire dans les pays de l’espace francophone d’Afrique, l’Assemblée Générale a trouvé que les pays les plus touchés par le terrorisme sont ceux de la zone du Sahel à savoir le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad. Toujours sur cette question du terrorisme, les Présidents des Parlements de l’Afrique francophone se sont engagé à :

- Encourager le dialogue et la solidarité entre pays en matière de lutte contre le terrorisme ;

- Soutenir la création d’une force multinationale pour lutter contre le terrorisme et l’insécurité grandissants dans les zones les plus touchées ;

- Encourager l’adoption d’une résolution du Conseil de Sécurité au sujet de la création de cette force multinationale ;

- Proposer des solutions adaptées aux réalités de chaque pays ;

- Attirer l’attention de la francophonie et de l’APF sur le rôle des missions de maintien de la paix en Afrique francophone.

JPEG - 53.3 ko
Lecture du communiqué final

S’agissant des processus électoraux en Afrique francophone, les Présidents des Parlements ont noté que ceux-ci sont en mutation ou en évolution mais qu’ils demeurent tout de même perfectibles.

A propos du débat particulier qui a porté sur 5 pays à savoir le Gabon, la République Démocratique du Congo, la République Centrafricaine, le Burundi et la Côte d’ivoire, la 25ème Assemblée Générale région Afrique de l’APF a recommandé de :

- Exhorter les pays d’Afrique francophone à poursuivre les efforts d’établir des régimes démocratiques et l’état de droit conformément aux valeurs et idéaux de la francophonie.

- Maintenir le dialogue entre acteurs politiques et sociaux en vue d’une résolution pacifique des conflits.

- Éviter autant que possible que les sanctions contre les institutions étatiques aient des effets sur la population.

- Maintenir la vigilance pour éviter une remise en cause des avancées démocratiques dans les pays où le climat sécuritaire post-électoral demeure encore fragile.

Quant à la situation du Burundi, le Président de l’APF a réitéré son engagement de conduire, dans les prochaines semaines, une mission de haut niveau au Burundi, composée de Parlementaires de toutes les régions de l’APF, en vue de donner une suite au plaidoyer de la délégation burundaise de levée la décision de l’APF de mettre le Burundi sous observation à titre préventif.

Et au sujet des présentations sur les deux thèmes à savoir La stabilité et la bonne gouvernance pour un développement durable et harmonieux en Afrique francophone ainsi que le thème relatif aux défis et enjeux de l’entreprenariat en Afrique, il a été dégagé notamment la nécessité de respecter les valeurs, gage de stabilité ; la nécessité de rétablir la confiance entre les populations et les dirigeants tout en respectant les exigences d’équité, de lisibilité, de vision, d’innovation et de professionnalisme.

Pour le thème Entreprenariat en Afrique : défis et enjeux, la 25ème Assemblée régionale Afrique de l’APF a conclu que l’initiative privée est porteuse d’avenir et a recommandé d’ encourager l’évolution de l’entreprenariat privé et surtout des entreprises privées à caractère familial, qui font défaut en Afrique. L’Assemblée a été clôturée par le discours du Président de la Chambre des Représentants du Maroc qui a encore insisté sur l’Afro-optimisme.

JPEG - 55.6 ko
Les Présidents des Chambres réunis à huis clos

A l’occasion de la clôture de cette Assemblée, les Présidents des Parlements des pays africains francophones se sont réunis à huis clos pour statuer sur les nouveaux organes de l’APF, région Afrique. Ainsi, la Présidence est revenue à la Côte d’Ivoire, les deux Vice-Présidences revenant respectivement au Maroc et au Madagascar. Ces Présidents des Chambres ont aussi reconnu la candidature de la Côte d’Ivoire à la prochaine session de l’APF qui se tiendra au Luxembourg.

Et dans l’objectif d’échanger les expériences, les Présidents des chambres de Parlements ont assisté à une séance plénière au Parlement du Royaume du Maroc.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |