Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

CELEBRATION DE LA FETE DU CORPS ET DU SANG DU CHRIST

Publié dimanche 18 juin 2017
parChristine Nahimana
:

Dimanche 18 juin 2017 l’Eglise Catholique universelle célèbre le Saint Sacrément. A cette occasion, le Président de la Chambre Basse du Parlement s’est associé aux Chrétiens de la Paroisse Christ Roi de CIBITOKE. Dans son homélie, le curé de la paroisse a démontré combien le Saint Sacrément est de loin supérieur parmi les sept. En effet, a expliqué l’Abbé Nestor NIHORIMBERE, dans le Saint Sacrément se trouve Jésus Christ dans son entièreté, c’est- à –dire avec son corps humain, son intelligence, son aspect divin, bref sa puissance.

JPEG - 94 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale et son épouse en train de louer le Seigneur

Le Sacrement de l’Eucharistie est le Sacrement de l’amour par excellence, a-t-il renchéri. L’Eucharistie est le Synonyme d’action de grâce. Au cours de la célébration Eucharistique, nous nous souvenons de Jésus Christ qui s’est sacrifié sur la croix pour sauver les êtres humains a poursuivi le curé de la paroisse qui a ajouté que l’Eucharistie évoque aussi les cérémonies du Jeudi Saint quand Jésus Christ a donné à ces disciples son corps et son sang en guise de pain et de vin éternels. prêcher

JPEG - 125.7 ko
Vue de profil des choristes en train de chanter la gloire de Jésus Christ

Dans l’Eucharistie, Jésus Christ se donne aussi comme le vin du ciel le pain de la vie comme il l’a déclaré lui-même . Au cours de ce sacrement, les chrétiens reconnaissent que Jésus Christ est vivant a poursuivi le curé de la paroisse, avant d’ajouter que à cette occasion, Jésus Christ a manifesté qu’il a aimé les hommes sans réserve pour qu’ils aient la vie éternelle. Tout en comprenant les Juifs qui n’ont pas saisi comment Jésus christ pouvait nous délivrer son corps, l’Abbé Nestor NIHORIMBERE a rappelé le Concile de Trente en 1545 au cours duquel les évêques ont proclamé haut et fort le paradoxe du corps et du sang du Christ. Et de citer quelques grands hommes de l’EGLISE qui ont abordé dans le même sens en insistant que cette énigme dépasse l’intelligence humaine.

JPEG - 77.5 ko
Le curé de la paroisse prêchant la parole de Dieu

En fin de compte, le curé de la paroisse a confié que le Sacrement de l’Eucharistie est le propre de l’Eglise catholique qui proclame que Jésus Christ vivant s’y trouve. Et de nuancer que qu’il existe d’autres églises Chrétiennes qui imitent seulement la scène en souvenir des activités de Jésus Christ mais sans reconnaître qu’il est réellement vivant. L’Abbé Nestor NIHORIMBERE a clôturé son homélie en rappelant l’héritage du Saint Sacrement ; Il a cité entre autres, confier sa vie en Jésus Christ, s’aimer comme les frères être purifié par Jésus Christ dans notre chemin vers le paradis. Cet héritage est matérialisé par la confession de Jésus Christ dans nos ménages, sur les lieux de travail, bref partout où nous sommes.

Avant d’entamer la procession, le Président de la Chambre Basse du Parlement a salué les Chrétiens en louant le Seigneur qui a contribué pour la réussite de ce programme, surtout que l’Eglise Catholique connait une série successive de fêtes dont la Pentecôte la Sainte Trinité, et la célébration du corps et du sang du Christ. Se basant sur la première lecture, le Très Honorable Pascal NYABENDA a réconforté de toujours garder l’espoir même au cours des grandes épreuves qui peuvent survenir justement parque Dieu veut qu’on se rapproche de lui.

JPEG - 54.4 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale s’adressant aux Chrétiens

Le Numéro Deux Burundais a aussi rappelé que le Burundi a traversé des moments difficiles, malgré cet état de fait, le peuple n’a pas désespéré mais il a plutôt multiplié les prières et tout est rentré dans l’ordre s’est-il réjoui. S’appuyant sur le sentiment d’amour qui est le plus important chez les Chrétiens, le Président de l’Assemblée Nationale a prouvé que cette qualité est déjà inscrite dans les mœurs du peuple Burundais .Il n’était pas concevable pour un burundais de voir de voir son voisin dormir ventre vide alors qu’il jette l’excédent dans les poubelles. Les gens qui s’endorment à cause de la faim ne se manifestaient pas dans le temps a témoigné le très Honorables Pascal NYABENDA qui a conseillé tout un chacun à revenir sur les valeurs de nos ancêtres. L’éducation de base contribue aussi à l’épanouissement de la vie chrétienne a confié le Très Honorable Pascal NYABENDA qui a mis en garde ceux qui s’adonnent à la copier –coller des cultures étrangères. Il a ajouté qu’il faut trier les pratiques qui concordent avec la coutume burundaise. En clôturant son allocution le Très Honorable pascal NYABENDA a promis une contribution de 100 sacs de ciment pour soutenir les travaux de construction d’un nouveau temple du Seigneur qui sont en cours

JPEG - 127.1 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale et son épouse pendant la procession

Le Numéro Deux burundais a enfin de compte remercié la population de CIBITOKE pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé. Au terme de cette célébration eucharistique les chrétiens ont entamé la procession sur une distance de quatre kilomètres.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |